dimanche 28 février 2016

Ma purée de patate douce aux saveurs d'ailleurs







































Je continue ma série des recettes voyageuses.
Après le Za'atar libanais d'hier, aujourd'hui c'est avec de la patate douce que je vais vous faire voyager et peut-être rêver.

À elle toute seule, la patate douce est une invitation au voyage car elle ne vient pas du tout de chez nous. Elle en a fait du chemin pour arriver dans nos cuisines.

La simple purée que je vous propose est "sublimée" par un ingrédient beaucoup utilisé dans la cuisine moyen-orientale et que je viens de découvrir : la mélasse de grenade.
C'est une sorte de sirop acidulé (à ne pas confondre avec la grenadine qui elle est super sucrée) fabriqué avec des grenades très acides.

La mélasse de grenade va donc contrebalancer la douceur de la patate douce.

Le voyage continuera cette semaine avec d'autres recettes venues d'ailleurs. Pour demain, ce sera la gourmandise qui sera mise à l'honneur!
Avis aux amateurs/trices!

Préparation : 15 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
















Faites préchauffer le four à 180ºC.

Rincez et séchez bien les patates douces. Placez-les sur une plaque allant au four.

Enfournez et laissez cuire 45 minutes environ.

Enveloppez les gousses d'ail dans un morceau de papier alu avec une goutte d'huile.

Quelques 20 minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez la papillote d'ail sur la plaque.

La patate douce est cuite quand elle est bien tendre (vérifiez avec la pointe d'un couteau). Laissez refroidir quelques minutes pour pouvoir manipuler les patates douces puis ouvrez-les en deux dans le sens de la longueur. Récupérez la chair avec une cuillère à soupe.

Pelez les gousses d'ail.

Dans un saladier, écrasez les patates douces et l'ail avec une fourchette. Ajoutez le beurre et une pincée de cannelle. Vous devez obtenir une purée sans morceaux. Salez et poivrez à votre goût.

Au moment de servir, répartissez la purée dans les assiettes et versez  un filet de mélasse de grenade.

Cette purée accompagne très bien du poulet grillé.

samedi 27 février 2016

Mon zaatar


Cette semaine, je sens que je vais avoir la cuisine voyageuse encore une fois.
Et là je sais vers où je vais vous emmener. Nous allons aller au Moyen Orient.

Cette zone du monde, m'attire depuis longtemps déjà. La cuisine libanaise par exemple est une de mes préférées. Mais ce n'est pas la seule à me faire de l'oeil.
Je rêve de pouvoir aller visiter le Liban. Un jour peut-être.

Aujourd'hui, un mélange d'épices traditionnel. Rapide à faire et super parfumé! On devrait toujours en avoir dans son frigo.

Si vous en préparez, gardez-le à portée de main car dans les jours qui viennent, vous en aurez besoin si d'aventure vous venez jeter un oeil à mes recettes.

Préparation : 10 minutes

Cuisson: 5 minutes

Ingrédients pour un pot:


Dans toutes les recettes que j'ai pu voir avec du zaatar, à chaque fois on l'associe à de l'huile d'olive au moment de s'en servir. J'ai donc décidé de faire le mélange directement. 

Lavez et séchez le citron. Râpez le zeste avec une râpe Microplane.

Pelez la gousse d'ail et râpez-la de la même façon. 

Faites chauffer une poêle. Faites-y griller le sésame pendant 3 minutes le temps de le faire blondir. Réservez.

Versez une goutte d'huile dans la poêle et faites revenir l'ail 2 minutes à feu vif. Ne laissez pas colorer.

Placez l'ail, le sésame, le thym, l'origan, le sumac, le zeste de citron, une pincée de sel dans un pot en verre propre. Couvrez d'huile. Mélangez. 
Placez le pot au frigo.

Traditionnellement on verse le zaatar dans une assiette et on y trempe du pain plat. Essayez et partez en voyage!


vendredi 26 février 2016

Ma soupe de panais aux poires







































Il est des recettes qui nous viennent toutes seules rien qu'en regardant une carotte ou un oignon. Il en est d'autres que l'on trouve dans des livres/magazines. Et puis il y a des recettes cadeaux, offertes par des gens qui vous aiment et vous le montrent en pensant à vous garder une recette découpée dans une revue. La petite phrase "Tiens j'ai trouvé cette recette et j'ai tout de suite pensé à toi" est si douce à entendre!
Cette recette de soupe est de la 3ème catégorie. C'est Montse qui me l'a donnée. Une recette toute spéciale donc et qui ne pouvait que me plaire car la rencontre entre le panais et la poire m'intriguait.

Je me suis quelque peu approprié la recette en y a ajoutant ma touche personnelle...Comme d'hab!

Attention, ne vous fiez pas à la douceur des deux ingrédients principaux, cette soupe a du caractère!

Et vous, aimez-vous aussi qu'on vous offre des recettes comme on offre des roses?

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients:















Faites préchauffer votre four à 180ºC. Placez les amandes sur une plaque allant au four. Quand il est chaud, enfournez et laissez-les torréfier 7 à 8 minutes.
Les amandes doivent être dorées.
Laissez-les refroidir puis réduisez-les en poudre dans un mortier.

Épluchez les panais. Lavez-les et séchez-les puis coupez-les en rondelles.

Lavez bien le poireau. Ôtez les premières feuilles et les racines. Détaillez le reste en tronçons.

Pelez l'oignon. Émincez-le finement.

Faites revenir l'oignon dans une cocotte avec une cuillère à soupe d'huile. Laissez-le cuire 5 minutes sur feu modéré. Quand il devient translucide, ajoutez le poireau. Remuez et poursuivez la cuisson pendant 5 autres minutes.

Pendant ce temps, pelez les poires. Ôtez le coeur et coupez la chair en morceaux.

Ajoutez les panais, les poires et la poudre d'amandes dans la cocotte. Mélangez.
Couvrez d'eau (ou de bouillon de légumes si vous en avez sous la main).

Portez à ébullition. Salez avec du gros sel. Laissez cuire environ 30 minutes ou jusqu'à ce que les panais soient tendres.

Poivrez, ajoutez une cuillère à café de flocons de piment (= chili flakes). Versez la crème tout en mixant finement. Si elle vous semble très épaisse, ajoutez un petit peu d'eau.

Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Servez avec des petits Croûtons maison.

Si le piment vous fait peur, n'en mettez pas.

jeudi 25 février 2016

Échalotes confites (recette à retardement)

Jeudi.
J'ai un rapport plus compliqué avec lui qu'avec mercredi. Peut-être parce que la fatigue de la semaine se fait sentir. Pour moi le jeudi c'est la journée de trop!

Comme la fatigue est là je vous ai préparé une recette toute simple. Ce soir, c'est votre four qui va travailler parce que ça fait du bien parfois de garder son temps pour être ailleurs que dans sa cuisine (enfin là je parle pour vous car moi j'y suis toujours).

Ces échalotes sont à garder précieusement pour pouvoir les utiliser ultérieurement pour sublimer d'autres recettes!

Cet après-midi, j'ai pensé à une chose: et s'il n'y avait plus de jeudi? Plus de jeudi! Ce serait une bonne chose. Non?

En même temps si on supprimait le jeudi, le mercredi deviendrait peut-être le nouveau jeudi et je n'aurais plus de jour préféré...Finalement ce n'est pas une si bonne idée.

Je crois que je vais devoir encore supporter quelques jeudis.

Pour me donner du courage, je vais penser à vendredi!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 1h15

Ingrédients pour 2 pots:

















Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Passez les herbes sous l'eau. Séchez-les.

Pelez les échalotes et coupez-les en deux dans le sens de la longueur.

Placez-les dans un plat allant au four.

Ajoutez le thym, le romarin et éventuellement 3 feuilles de laurier (j'ai oublié de les indiquer dans les ingrédients...quand je vous parlais de la fatigue du jeudi...).

Versez l'huile d'olive. La quantité dépend de votre plat. Comptez 50 cl minimum car les échalotes doivent être immergées.

Couvrez le plat avec du papier alu.

Enfournez et laissez cuire pendant 1h15.
Les échalotes doivent être très tendres (vérifiez avec un la pointe d'un couteau).

Laissez-les refroidir complètement à la sortie du four. Retirez les aromates.

Répartissez les échalotes dans les pots. Versez de l'huile pour les couvrir.

Entreposez au frigo.

Vous pouvez utiliser ces échalotes pour accompagner des légumes sautés, du poulet grillé. Vous pouvez aussi utiliser l'huile pour faire revenir vos viandes ou parfumer des légumes au four.

mercredi 24 février 2016

Mes beignets de morue (recette mercredienne)

Ah mercredi! Enfin!

Depuis des années c'est mon jour préféré de la semaine.
À Paris, le mercredi était synonyme de balades avec mon amie C suivies de super dînettes avec M. C'était aussi le jour des sorties ciné. Le jour de l'insouciance revendiquée. Un jour heureux en somme.

À mon arrivée à Barcelone, le mercredi a longtemps été consacré à mes correspondances...Ça me donne un côté très 18ème siècle cette phrase, mais j'assume. Et oui j'écrivais beaucoup pour palier à la distance avec mes amies et ma famille.

Maintenant, le mercredi est surtout employé à cuisiner...et à nager (pour être un cuisinier en forme!).

Rien qu'aujourd'hui, j'ai préparé 4 recettes pour les jours qui viennent.

Tout comme hier, aujourd'hui je dis encore "Vive le mercredi"!

Préparation: 20 minutes

Repos : 1 heure minimum

Votre meilleur ami pour la recette: un poissonnier qui vous vend de la morue dessalée et même déjà hachée


















Si votre poissonnier ne l'a pas fait, hachez la morue en tout petits morceaux avec un grand couteau.
Épongez-les dans du papier absorbant.

Lavez les brins de coriandre. Séchez-les puis effeuillez-les et enfin ciselez-les.

J'ai utilisé de l'ail rôti pour ma recette pour que mes beignets soient plus digestes, pour cela j'ai enveloppé la gousse d'ail dans un morceau de papier avec une goutte d'huile d'olive. J'ai mis au four à 180ºC pendant 25 minutes : j'ai profité de la cuisson d'un autre plat pour ça. Si vous digérez très bien l'ail, cette étape est facultative.

Si vous avez fait rôtir l'ail, attendez quelques minutes à la sortie du four. Ôtez la peau et hachez la chair très finement.
Si vous utilisez l'ail cru, râpez-le avec votre râpe Microplane.

Battez les oeufs dans un saladier. Ajoutez l'ail.

Ajoutez ensuite les autres ingrédients dans l'ordre qui suit, en mélangeant entre chaque ajout:
- la farine
- le lait
- la morue
- la coriandre
- la levure
Salez à peine. Poivrez à votre convenance.

Recouvrez le saladier avec du film alimentaire et placez-le au frigo, au moins 1 heure.

10 minutes avant de faire vos beignets, mettez l'huile à chauffer dans une cocotte sur feu modéré. Quand elle atteint 170ºC, sortez la pâte du frigo. Mélangez-la rapidement et prélevez des portions de pâte avec une cuillère à soupe. Plongez-les dans l'huile. Laissez cuire 3 minutes de chaque côté. Les beignets doivent être gonflés et bien dorés.
Dès qu'ils sont cuits, sortez-les de leur bain d'huile pour les déposer sur une assiette recouverte de papier absorbant.

Répétez l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.

Servez les beignets sans attendre car ils sont bien meilleurs chauds!

Et le jeudi dans tout ça? J'en suis où avec lui?

lundi 22 février 2016

Ma tourte aux pommes de terre

Voilà une recette qui me suit depuis très longtemps. Je ne sais plus quand j'y ai pensé la 1ère fois mais j'ai l'impression que c'était il y a 1000 ans.
Une recette d'hiver même si à Barcelone, cette saison semble avoir déserté puisque le thermomètre frise les 20ºC.

Est-ce parce que je suis né au coeur du mois de janvier? Ou est-ce parce que je viens de Paris? Je ne sais pas mais ce que je peux dire c'est que l'hiver me manque. Alors à défaut de gelées matinales, de températures négatives ou bien de chutes de neige, je me console comme je peux avec... ma cuisine!
Et quoi de mieux qu'une tourte aux patates pour se réconforter?



Je peux vous dire qu'à la 1ère bouchée, vous oublierez le ciel bleu et la douceur atmosphérique si vous êtes vous aussi victime du réchauffement climatique.
Pour un peu on sentirait le froid qui pourtant n'est pas là.


Préparation: 45 minutes

Votre meilleure amie pour la recette: une mandoline

Repos: 1heure

Cuisson: 20 minutes + 1h30




























Vous allez commencer par préparer la pâte:
Dans la cuve de votre robot, travaillez le beurre en pommade avec la feuille (en forme de K). Ajoutez ensuite les farines et 1 pincée de sel. Laissez tourner jusqu'à ce que le tout forme une sorte de sable.

Ajoutez l'oeuf et 2cl d'eau. Continuez à travailler jusqu'à ce que la pâte soit homogène et ne colle plus aux bords de la cuve. Si la pâte est collante, ajoutez un peu de farine.
Vous pouvez aussi réaliser ces étapes à la main.

Enveloppez la pâte dans du film alimentaire et placez-la au frigo pour 1 heure de repos.

Lavez bien le poireau après avoir ôté les premières feuilles et les racines. Détaillez-le ensuite en fines lanières.

Pelez et hachez les échalotes.

Coupez le bacon en fines lanières.

Faites chauffer une grande poêle. Faites-y revenir le bacon pendant 7 à 8 minutes, le temps qu'il rende sa graisse et devienne croustillant. Récupérez-le avec une écumoire et déposez-le sur une assiette recouverte de papier absorbant.
Jetez la graisse de la poêle. Essuyez-la bien (la poêle, pas la graisse ;-)).

Faites ensuite chauffer une cuillère à soupe d'huile d'olive. Quand elle est chaude, ajoutez les échalotes et laissez-les revenir pendant 3 minutes à feu vif.

Ajoutez le poireau et laissez cuire 10 minutes en remuant souvent. Salez légèrement. Poivrez.

Remettez le bacon dans la poêle, mélangez. Réservez.

Lavez et essuyez les pommes de terre. Détaillez-les en fines tranches (sans les éplucher) avec la mandoline.

Placez-les dans un grand saladier. Salez, poivrez et ajoutez le thym séché. Versez la crème. Mélangez bien pour enrober les pommes de terre de crème.

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Sortez la pâte du frigo. Coupez-la en deux. Étalez une moitié finement. Placez-la dans un moule à tarte à bords hauts beurré et fariné. Rabattez le surplus de pâte sur les bords extérieurs du moule en les laissant dépasser.
Passez le rouleau à pâtisserie sur le moule.

Disposez la moitié des tranches de pommes de terre bien rangées dans le moule.

Ajoutez le mélange au poireau. Parsemez de fromage râpé.

Terminez avec une couche de pommes de terre. Versez la crème qui est restée au fond du saladier.

Étalez la deuxième moitié de la pâte. Découpez-la avec un emporte-pièces. Placez les formes de pâte sur la garniture en les faisant se chevaucher un peu. Pour les souder, mouillez-les très légèrement.
Veillez à laisser un peu d'espace au centre pour permettre à la vapeur de s'échapper.
Dans un bol battez un jaune d'oeuf (que j'ai oublié de mettre dans les ingrédients...Mais où avais-je la tête?) et badigeonnez-en la pâte avec un pinceau de cuisine.

Enfournez et baissez la température à 170ºC. Laissez cuire 1h30 environ. La pâte doit être dorée et les pommes de terre tendres (pour vérifier, enfoncez une baguette en bois au centre, elle ne doit pas rencontrer de résistance).

Sortez la tourte du four. Laissez refroidir quelques minutes avant de la couper.
Accompagnez-la d'une petite salade de mâche.

Hier une tarte, aujourd'hui une tourte...Et après?
Je peux juste vous dire qu'il faudra préparer une pâte... à frire!

dimanche 21 février 2016

Ma tarte choco/marron

Hier en faisant une petite programmation de mes recettes de la semaine à venir, j'ai tout de suite eu envie de cette tarte.
J'ai gardé en mémoire mon Fondant au chocolat et à la crème de marron.
En même temps comment l'oublier?

L'association marron chocolat est une telle évidence que je me devais de faire se rencontrer une nouvelle fois ces deux ingrédients. Un peu comme deux personnes dont on sait qu'elles sont faites l'une pour l'autre.

En gros aujourd'hui, c'est remariage entre choco et marron.
Et vous êtes invités à la noce!
En plus la recette a été validée par Mr R qui pourtant n'aime pas les marrons...Vous pouvez donc vous lancer les yeux fermés.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 30 minutes

Repos: 1h + 1h

Ingrédients:

Pour la pâte:
- 250 g de farine
- 120 g de beurre
- 60 g de sucre glace
- 30 g d'amandes non salées
- 1 oeuf
- 1 pincée de sel

Pour la ganache:
- 225 g de chocolat noir à 64% de cacao
- 75 g de chocolat noir à 52% de cacao
- 300 g de purée de marron (non sucrée pour moi mais rien ne vous empêche de prendre la crème de marron de toujours) + un peu pour la déco
- 240 ml de crème liquide

Préparation de la pâte:
Faites préchauffer votre four à 180ºC.  Placez les amandes sur la plaque. Enfournez et laissez torréfier 7 minutes (elles doivent être légèrement colorées). Laissez-les refroidir quelques instants puis réduisez-les en poudre avec votre mixeur.

Dans la cuve de votre robot, placez le beurre. Commencez à le travailler avec la feuille (en forme de K). Ajoutez le sucre glace, la poudre d'amandes et la farine. Continuez à travailler jusqu'à ce que le tout forme une sorte de sable. Enfin, ajoutez l'oeuf. Laissez tourner jusqu'à ce que la pâte soit homogène et ne colle plus aux bords de la cuve. Si la pâte est trop collante, rajoutez un peu de farine.
Vous pouvez aussi, bien sûr, réaliser cette étape à la main.

Enveloppez la pâte dans du film alimentaire et laissez-la reposer 1heure au frigo.

Au bout de ce temps, étalez-la sur un plan de travail légèrement fariné avec un rouleau à pâtisserie. Elle doit avoir environ 5mm d'épaisseur (il vous restera de la pâte, congelez-la pour une prochaine utilisation).

Beurrez un cercle/moule à tarte. Placez le fond de tarte en laissant dépasser les bords. Passez le rouleau à pâtisserie sur les moule pour enlevez l'excédent.
Piquez le fond avec une fourchette. Placez une feuille de papier sulfurisé dessus et recouvrez avec des poids de cuisson (ou des légumes secs). Enfournez et laissez cuire la pâte pendant 30 minutes. Elle doit être dorée.

Ôtez les poids/les légumes. Laissez-la refroidir.

Préparation de la ganache:
Placez les chocolats dans un saladier.

Portez la crème à ébullition sur feu doux. Puis versez-la directement sur le chocolat. Laissez reposer 2 minutes avant de mélanger avec une maryse.

Ajoutez la purée/crème de marron. Mélangez jusqu'à ce que la ganache soit lisse.

Versez-la sur le fond de tarte et placez au frais pour 1heure au moins.

Sortez la tarte du frigo quelques minutes avant de la servir. Mettez le reste de crème de marron dans une poche à douille (prenez une douille cannelée assez fine). Décorez votre tarte selon votre envie.

samedi 20 février 2016

Ma soupe de courge butternut épicée






































Ça devient une habitude, le postage de soupe. Je me dis même que je pourrais m'engager à en poster une par semaine.
Bon en même temps, peut-être que si je le faisais, je me retrouverais sans recette une semaine sur deux...
Bon, je reste comme je suis, donc à poster mes recettes de soupes quand elles me viennent, sans obligation de résultat.
Je sais juste que la semaine prochaine, la prochaine soupe verra le mariage de deux ingrédients qui n'ont pas l'habitude de se côtoyer.
Aujourd'hui, une soupe de courge qui va dans le sens des recettes de la semaine à savoir avec quelques épices pour aller voir ailleurs sans bouger le nez de son assiette.

Départ immédiat!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 40 minutes

Ingrédients pour 8 personnes (j'ai été généreux cette semaine car la courge était très grosse):

- 1 courge butternut de 2kg
- 2 poireaux
- 1 branche de céleri
- 1 pomme de terre
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 3 feuilles de kéfir séchées
- 2 cuillères à café de curcuma
- 1 cuillère à café de cumin moulu
- 3 cuillères à café de curry en poudre
- 1 piment rouge séché
- 1 morceau de gingembre
- 10 cl de crème liquide (ou de crème de coco si vous en trouvez)
- gros sel
- 2 cuillères à soupe d'huile de coco

Pelez la courge. Coupez-la en morceaux. Ôtez les graines et les filaments.

Lavez bien les poireaux. Ôtez les racines et les premières feuilles. Détaillez le reste en tronçons.

Enlevez les fils du céleri. Lavez-le et coupez-le en morceaux.

Épluchez la pomme de terre. Lavez-la et coupez-la en dés.

Pelez l'oignon et les gousses d'ail. Hachez le tout finement.

Épluchez le gingembre et hachez-le.

Faites chauffer l'huile de coco dans une cocotte. Faites-y revenir l'oignon pendant 5 minutes sur feu modéré. Ajoutez ensuite l'ail et le gingembre. Poursuivez la cuisson pendant 2 minutes.

Ajoutez les épices sauf le piment. Mélangez bien.

Ajoutez ensuite la courge, les poireaux et le céleri. Faites revenir le tout pendant 5 minutes.

Couvrez d'eau, 2 cm au-dessus des légumes. Ajoutez le piment et les feuilles de kéfir.

Portez à ébullition. Salez au gros sel.

Faites mijoter pendant 30 minutes ou jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

Ôtez les feuilles de kéfir et le piment.

Mixez finement avec votre mixeur plongeant pendant 2 minutes tout en ajoutant la crème de votre choix.

Goûtez et rectifiez éventuellement l'assaisonnement.


vendredi 19 février 2016

Curry de pois chiches aux épinards

Depuis quelques jours, j'ai la cuisine voyageuse.

Je sens que j'ai envie de bouger, de partir à la découverte de nouveaux territoires. M'échapper, m'envoler. Bref en un mot : partir.
Entre l'école, les études et les stages, je n'ai pas le temps d'aller voir ailleurs.
Alors pour le moment, je me contente de voyages immobiles depuis ma cuisine. Ce sont les ingrédients qui me donnent un passeport pour des destinations exotiques et épicées.

Aujourd'hui, nous pourrions être en Inde avec cette recette de curry à laquelle je pense depuis quelques semaines.

Attachez votre tablier, faites chauffer le wok, nous allons cuisiner!

Préparation : 40 minutes

Cuisson: 1h

Ingrédients pour 4 personnes:

- 400 g de pois chiches en boîte
- 200 g d'épinards frais
- 3 tomates pelées en boîte
- 1 belle pomme de terre
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 2 cm de gingembre frais
- 40 cl de lait de coco
- 15 cl d'eau
- 1 cuillère à café de graines de moutarde
- 3 cuillères à café de curcuma moulu
- 3 cuillères à café de curry en poudre
- 1 cuillère à café de graines de coriandre
- 4 gousses de cardamome
- 1 cuillère à café de cumin
- 1 cuillère à café de flocons de piment (chili flakes pour les intimes)
- 3 cuillères à soupe d'huile de coco
- 10 brins de coriandre
- sel

Versez les pois chiches dans une passoire. Rincez-les bien et laissez-les s'égoutter.

Lavez bien les épinards. Essorez-les. Ôtez les tiges. Hachez les feuilles en lanières.

Pelez et émincez très finement l'oignon et les gousses d'ail.

Pelez le gingembre. Hachez-le avec un bon couteau.

Ouvrez les gousses de cardamome et réduisez les graines en poudre dans un mortier.

Réduisez les graines de coriandre en poudre également.

Lavez, séchez, effeuillez et ciselez la coriandre.

Pelez la pomme de terre et détaillez-la en cubes pas trop gros.

Égouttez les tomates, coupez-les en tout petits dés.

Faites chauffer l'huile de coco dans un wok. Quand elle est chaude, faites-y revenir les graines de moutarde pendant 1 minute à feu vif.

Ajoutez ensuite le curry, le curcuma, la coriandre en poudre, la cardamome, le cumin, le piment. Mélangez vivement et baissez l'intensité du feu. Laissez cuire 2 minutes.

Ajoutez ensuite l'oignon, l'ail et le gingembre. Remuez et faites revenir 5 minutes.

Ajoutez les pois chiches. Augmentez le feu. Laissez revenir les pois chiches pendant 10 minutes en remuant souvent. Si le tout attache un peu, versez un peu d'eau.

Ajoutez la pomme de terre et la moitié de la coriandre hachée. Salez. Mélangez.

Versez le lait de coco et laissez mijoter 30 minutes à couvert.

Surveillez bien. Si la sauce épaissit  beaucoup, ajoutez de l'eau et baissez le feu.

Ajoutez enfin les épinards et les tomates.

Poursuivez la cuisson durant 15 minutes.

Servez le curry dans des assiettes creuses et parsemez du reste de coriandre fraîche.

jeudi 18 février 2016

Ma compote pomme/kaki en mode presque crumble

Non mais qu'est ce que c'est que ce nom de recette????
Euh comment vous dire? J'ai trouvé l'idée de la compote dans une revue culinaire...mais pour une fois, j'ai eu comme une envie de la customiser un peu.

J'ai tout de suite pensé à un crumble mais je ne voulais pas préparer une pâte classique avec du beurre, de la farine...

Une petite voix m'a alors soufflé cette idée de faux crumble...mais de vraie gourmandise.
Profitez des kakis tant que vous pouvez en trouver...

C'est avec l'arôme caramel dans la cuisine, que je viens partager ma nouvelle recette.


Vivement le dessert!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 30 + 7 + 5 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

Pour la compote:

- 4 belles pommes type Canada
- 4 kakis bien mûrs
- 1 gousse de vanille
- le jus d'un demi-citron
- 2 cuillères à soupe de sucre muscovado (ou cassonade)
- 50 g de beurre

Pour le faux crumble:
- 30 g d'amandes entières non salées
- 20 g de pistaches
- 50 g de sucre
- 15 g de beurre demi-sel

Pour le service: 
- 1 yaourt grec par personne

La compote:
Pelez les pommes. Ôtez le coeur et les pépins. Coupez la chair en morceaux.

Pelez les kakis. Détaillez-les en tranches.

Fendez la gousse de vanille et récupérez les graines avec la pointe d'un couteau.

Faites fondre le beurre dans une cocotte sur feu modéré. Quand il est mousseux, ajoutez les fruits et la vanille. Remuez.

Ajoutez le jus d'un demi-citron et le sucre. Mélangez.

Ajoutez éventuellement un petit peu d'eau si ça attache.

Laissez cuire environ 30 minutes à feu doux en surveillant bien.
Quand la compote est cuite, laissez-la refroidir avant de la mixer. Laissez refroidir.

Le crumble
Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Placez les amandes et les pistaches sur une plaque. Faites-les torréfier pendant 7 minutes au four. En surveillant bien pour éviter qu'elles brûlent.

Laissez-les refroidir.
Si les amandes que vous avez sont avec leur peau, frottez-les entre vos mains pour la faire tomber.


Placez le sucre dans une petite casserole. Portez sur feu doux et laissez-le fondre tranquillement sans remuer jusqu'à ce qu'il prenne une belle couleur caramel.

Ajoutez alors le beurre. Mélangez vivement hors du feu.

Versez les amandes et les pistaches dans la casserole. Remuez pour bien les enrober de caramel et versez le tout sur une feuille de papier sulfurisé. Attendez quelques minutes, le temps que ça refroidisse.

Détaillez ensuite en petits morceaux avec un bon couteau.


Montage:

Versez le yaourt dans un bol, un verre...

Recouvrez d'une couche généreuse de compote.

Parsemez de miettes au caramel.

C'est prêt!!

mercredi 17 février 2016

Mon gâteau (très) moelleux à l'orange

Ce week end, je cherchais l'inspiration pour mes recettes à venir. Je profite souvent des samedis et dimanches pour faire mes investigations culinaires car en semaine, je vis à un rythme qui me laisse peu de temps pour ce genre de hobby.
Je sors mes revues, mes livres, je me balade sur le net. J'écoute mes envies. Je me perds entre les étals de mon marché. Je visualise, je projette. Je fais des listes dans tous les sens. Le salon ressemble à une devanture de bouquiniste. J'envahis la maison. Le soir, j'emporte des piles de bouquins à feuilleter.
Et puis quand mes idées sont claires, je commence à prendre possession de la cuisine, le frigo et les placards aux aguets ( et au taquet!).
 


Cette recette est née de cette recherche effrénée.

Je l'ai trouvée (comme souvent pour mes desserts) chez Julie!
Un gâteau rapide à faire (25 minutes montre en main!) et d'un moelleux incroyable. Que Julie me pardonne, si j'ai un peu modifié les quantités! Je n'ai pas non plus préparé de sirop car j'avais peur que le tout soit trop sucré. 
Une recette à garder sous le coude. Et puis c'est la saison des oranges alors faut en profiter!

Préparation: 25 minutes

Votre meilleur ami pour la recette: un mixeur plongeant.

Cuisson: 50 minutes

Ingrédients :

- 600 g d'oranges bio (ou au moins non traitées!)
- 15cl d'huile d'olive de bonne qualité
- 2 doses de safran 
- 250 g de sucre
- 2 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger
- 250 g de farine
- 100g d'amandes non pelées, non salées (ou 100 g de poudre d'amande pour gagner du temps)
- 1/2 sachet de levure
- 3 oeufs

Faites préchauffer votre four à 160ºC.

Réduisez les amandes en poudre dans votre mixeur.

Dans un saladier, mélangez la farine,  la poudre d'amande et la levure. 

Lavez et séchez les oranges. Coupez-les en morceaux (ôtez les pépins) et mixez-les. On cherche à obtenir une purée. Versez-la dans un saladier.

Ajoutez l'huile d'olive, le safran, le sucre et l'eau de fleur d'oranger. Mixez à nouveau.

Ajoutez les oeufs un par un en mélangeant entre chaque ajout.

Ajoutez maintenant les ingrédients secs. Mélangez.

Versez la pâte dans un moule à manqué.
Enfournez et laissez cuire 50 minutes.

Pour vérifier la cuisson, enfoncez une baguette en bois au centre, elle doit ressortir sèche.

Laissez refroidir quelques minutes avant de démouler.

lundi 15 février 2016

Poulet sauté aux noix de cajou (parce que j'ai des envies d'ailleurs)







































Il y a des moments comme ça où on prendrait bien le 1er avion en partance, pour juste s'échapper quelques jours.

J'en suis un peu là. Le temps me file entre les doigts et il m'en manque pour pouvoir faire tout ce que je dois faire.

C'est décidé, en 2016, je vais demander au Père Nono de me donner des journées plus longues! Je pense que 30 heures par jour ce serait bien!
On peut toujours rêver...

Bref, j'en reviens à mon histoire d'avion que finalement je n'ai pas pris, bien-sûr...

Alors pour m'évader un peu j'ai cuisiné parce que quand je suis avec mes ustensiles je déconnecte de la réalité. C'est comme partir loin!

Ce week end, question cuisine, je me suis tourné vers l'ailleurs...À défaut d'avion, un wok a fait l'affaire.

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 15 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

- 600 g de blancs de poulet
- 4 oignons frais
- 100 g de noix de cajou
- 2 gousses d'ail
- 1 cm de gingembre frais
- 1 cuillère à café de flocons de piment séché
- 3 cuillères à soupe de sauce d'huîtres
- 1/2 cuillère à café de sucre en poudre
- 2 cuillères à soupe d'huile de tournesol

Détaillez les blancs de poulet en cubes.

Pelez les oignons et les gousses d'ail.

Coupez les oignons en julienne et hachez les gousses d'ail.

Pelez le gingembre et émincez-le finement.

Faites chauffer l'huile dans un wok. Faites-y revenir les noix de cajou jusqu'à ce qu'elles se colorent légèrement. Récupérez-les avec une écumoire (laissez l'huile dans le wok). Réservez.

Faites ensuite revenir l'ail, le gingembre et les flocons de piment pendant 2 minutes sur feu fort.

Ajoutez les morceaux de poulet et faites-les cuire à feu vif pendant 5 minutes.

Remettez les noix de cajou dans le wok. Mélangez avec le poulet.

Versez alors la sauce d'huîtres. Ajoutez le sucre. Mélangez. Laissez revenir 2 minutes toujours à feu vif.

Servez aussitôt, avec du riz si le coeur vous en dit...

dimanche 14 février 2016

Smoothie au kale

C'est Mr R qui m'a donné cette idée car il goûté ce smoothie à Paris.

Le kale est devenu un des nouveaux habitués de ma cuisine depuis que je l'ai goûté à NYC. Alors maintenant, je l'intègre dans mes recettes.

Je vous laisse retrouver les autres recettes avec du kale:
Chips de kale
Ma salade de kale
Ma quiche au kale et à la betterave

Aujourd'hui, c'est au p'tit déj que le chou fashion s'est invité pour un jus de fruits parfait pour démarrer la journée avec énergie!
Du chou dans un jus de fruits? Non je ne perds pas la tête!

Il me reste encore du kale dans le frigo. Mais qu'est ce que je vais bien pouvoir en faire?

Préparation: 10 minutes

Votre meilleur ami pour la recette: un blender

Ingrédients pour 4 verres:

- 1/4 d'ananas
- 1/2 banane
- 4 oranges
- 1 belle branche de kale
- 1 cuillère à soupe de graines de chia
- 1/2 citron

Ôtez la peau de l'ananas et la partie dure centrale. Coupez la chair en morceaux.

Pelez la banane et coupez-la en rondelles.

Lavez et séchez le kale. Ôtez la côte centrale et détaillez le reste en petits morceaux.

Pressez les oranges et le demi-citron.

Placez tous les ingrédients dans votre blender.

Mixez pendant 2 minutes.

Versez aussitôt dans des verres.


samedi 13 février 2016

Mes oeufs au lait (recette familiale)

Dans la série de mes recettes adorées que j'ai oublié de poster, après la Soupe de lentilles à la saucisse de Morteau, aujourd'hui c'est tour de la recette des oeufs au lait de sortir des grimoires familiaux pour venir prendre le frais sur le toile.
Aussi loin que je remonte, les oeufs au lait ont toujours été un de mes desserts préférés. Je me souviens des jours où ma maman en faisait, tout comme la soupe d'hier, c'était souvent le mercredi car elle avait plus de temps.
C'était la fête!

La semaine dernière, ma maman m'a refait des oeufs au lait après que je lui ai dit que cela faisait des siècles que je n'en avais pas mangé. C'est là qu'elle m'a dit que quand elle était petite, elle aussi demandait souvent à sa maman de lui faire ce dessert. J'ai donc appris que cette recette que j'aime tant vient de ma grand-mère.
C'est donc avec une certaine émotion que je partage cette recette familiale!

Préparation: 10 minutes

Cuisson: 45 minutes

Ingrédients pour 5 petits ramequins :

- 50 cl de lait
- 3 oeufs
- 40 g de sucre (ou 8 morceaux de sucre)
- 1 gousse de vanille

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Fendez la gousse de vanille et grattez-en les graines avec la pointe d'un couteau.

Versez le lait dans une casserole. Ajoutez-y et le sucre, les graines et les deux moitiés de gousse de vanille.

Portez lentement à ébullition sur feu doux.

Pendant que le lait chauffe, battez les oeufs dans un saladier.

Dès le premier frémissement, retirez la casserole du feu. Ôtez les demi-gousses.

Versez le lait vanillé sur les oeufs tout en fouettant.

Passez le mélange dans une passoire (ou dans un chinois étamine) et versez-le dans des ramequins.

Placez-les dans un grand plat allant au four. Versez de l'eau à la moitié de la hauteur des ramequins.

Enfournez et laissez cuire au bain marie, environ 45 minutes. Les oeufs au lait sont cuits quand la crème est ferme au centre et quand le dessus a caramélisé.

Variante:
Vous pouvez versez un peu de caramel dans le fond de vos ramequins.

Vous pouvez aussi verser l'appareil dans un seul plat à bord hauts pour un dessert à partager.

Je crois que je vais continuer à aller fouiller dans ma mémoire et mes grimoires pour retrouver les recettes de mon enfance...


vendredi 12 février 2016

Ma soupe de lentilles à la saucisse de Morteau

Aujourd'hui, je viens partager avec vous une vieille recette de soupe. Une de celles que je faisais quand j'habitais encore à Paris, il y a plus de dix ans.
Je me surprends encore à trouver des recettes fétiches que j'ai oublié de poster.

Cette soupe fait partie d'un de mes livres de chevet: Bar à soupe. Un de mes premiers.
Quand je l'ai acheté je me souviens que je me suis lancé le défi d'essayer toutes les recettes. À ce jour, je crois que deux seulement sont restées dans le livre (une à l'ail et l'autre avec du bleu car je n'aime pas ça...)

J'avais sauté sur cette recette de soupe car cela me rappelait le mercredi soir chez mes parents. En hiver, le menu était souvent composé de gratin de chou-fleur ou endives au jambon ou palette/saucisse de Morteau. Si les endives cuites sont désormais interdites dans ma cuisine à moi, la saucisse de Morteau, elle, est toujours la bienvenue! N'en déplaise à Mr R...

Aujourd'hui, donc une bonne soupe de saison. De celles qui tiennent au corps et peuvent même être des plats uniques.

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 55 minutes

Ingrédients pour 4/5 personnes:

- 200 g de lentilles noires
- 1 saucisse de Morteau
- 5 carottes pas trop grosses
- 1 demi-branche de céleri
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 3 feuilles de laurier
- 1 branche de thym
- 10 cl de crème liquide
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- gros sel, poivre

Pelez l'oignon et la gousse d'ail. Émincez-les.

Épluchez et rincez les carottes puis détaillez-les en rondelles.

Ôtez les fils du céleri. Rincez-le et coupez-le en dés.

Faites chauffer l'huile dans une cocotte et faites-y revenir l'oignon sur feu modéré pendant 5 minutes en remuant constamment. Ensuite, ajoutez l'ail. Laissez revenir deux minutes supplémentaires.

Ajoutez ensuite les carottes et le céleri. Laissez cuire 5 minutes en remuant sans arrêt.

Ajoutez les lentilles.

Couvrez d'eau (au moins 3 cm au dessus des légumes). Ajoutez le thym et le laurier.

Portez à ébullition. Salez légèrement.

Ajoutez la saucisse de Morteau. Laissez cuire 40 minutes.
Vérifiez la cuisson des lentilles.

Ôtez le laurier, le thym et la saucisse.

Versez la soupe dans un blender. Ajoutez la crème liquide. Poivrez. Mixez finement pendant 2 minutes. Si elle vous semble trop épaisse, ajoutez un peu d'eau tout en mixant.
Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Ôtez la peau de la saucisse. Coupez-la en tranches puis recoupez en cubes.

Servez la soupe dans des bols et parsemez-la de saucisse.

 Cette soupe m'a donné envie de refouiller dans mes grimoires...J'ai donc trouvé une autre vieille recette oubliée.Rendez-vous dans les jours à venir!

jeudi 11 février 2016

Ma quiche au kale et à la betterave (histoire d'un naufrage évité)

Cette quiche a failli ne pas voir le jour sur le blog...car mon 1er essai a été un ratage total (enfin pour moi car mes amies l'ont trouvée quand-même bonne).
Il y a deux semaines, pour un déjeuner avec des copines, j'ai été chargé de faire une quiche...

Je suis un peu le spécialiste des quiches dans mon entourage. Une de mes  amies me poursuit même pour que je lui donne un cours de quiches.
Et pourtant...Et pourtant (je n'aiaime que toi...mais je sens que je m'égare)...Et pourtant donc j'ai bien raté ma quiche. Pourquoi? Un problème de cuisson du kale qui a fait comme une couche de protection imperméable empêchant la quiche de monter...
J'étais désespéré! Pourtant j'avais suivi la recette au pied de la lettre.

Erreur du débutant: faire une recette jamais essayée pour aller déjeuner chez quelqu'un.
Alors comme je suis têtu, j'ai décidé de récidiver. Mais cette fois, j'ai fait avec ce que j'avais dans la tête et non pas dans mon livre.
L'essai a été couronné de succès!
Comme quoi, l'entêtement ça a du bon!

Préparation: 40 minutes

Cuisson: 1h30+ 10 minutes+ 40 minutes

Ingrédients :

Pour la pâte:
- 190 g de farine
- 90 g de beurre très froid
- 2 cl d'eau glacée
- 1 oeuf
- 2 cuillères à soupe de sésame
- sel

Pour la garniture:
- 500 g de betteraves crues
- 300 g de kale
- 1 oignon
- 1 cuillère à café de curry en poudre
- 1 cuillère à café de cumin moulu
- 1 cuillère à soupe d'huile de coco
- 3 oeufs
- 10 cl de crème liquide
- 50 g de comté
- sel, poivre
- un peu de beurre

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Ôtez les feuilles des betteraves. Lavez les betteraves, séchez-les. Placez-les sur une plaque allant au four. Enfournez et laissez cuire environ 1h30, ou jusqu'à ce qu'elles soient tendres.
Quand elles sont cuites, laissez-les refroidir avant de les peler puis coupez-les en rondelles fines.

Pendant la cuisson des betteraves, préparez la pâte. Pour cela je vous laisse vous reporter à une autre recette de quiche, vous pouvez donc cliquer ICI. Remplacez juste les graines de fenouil par celles de sésame. Placez ensuite la pâte, enveloppée dans du film alimentaire, au frigo pendant 1 heure.

Lavez et séchez les feuilles de kale. Ôtez les côtes centrales. Prélevez 1/3 des feuilles et déchirez-les grossièrement. Détaillez le reste des feuilles en lanières.

Pelez l'oignon et émincez-le finement.

Faites chauffer l'huile de coco dans une sauteuse. Faites-y revenir l'oignon sur feu modéré pendant 5 minutes. Ajoutez les épices. Mélangez et laissez cuire 2 minutes sur feu un peu plus fort pour faire ressortir les arômes.

Ajoutez les lanières de kale et mélangez. Laissez revenir jusqu'à ce qu'il ait rendu son eau de végétation. Réservez.

Faites rôtir le kale restant 5 minutes en surveillant pour éviter qu'il ne brûle. Réservez.

Sortez la pâte du frigo et étalez-la au rouleau à pâtisserie. Beurrez un moule ou un cercle à tarte. Placez-y la pâte et ôtez l'excédent.

Disposez les rondelles de betteraves sur le fond.

Dans un saladier, battez les oeufs et la crème avec une fourchette. Salez et poivrez. Ajoutez le mélange kale/oignon en remuant bien.

Versez le tout sur le fond de tarte.

Parsemez de comté fraîchement râpé.

Enfournez et laissez cuire 40 minutes environ.

À la sortie, décorez la quiche avec le kale rôti.

Cette quiche est étonnante par ses couleurs pétantes! Une recette surprenante de par ses ingrédients...De la betterave dans une quiche??
Et je retrouve le kale qui est vraiment devenu un habitué de Ma cuisine à moi!

mercredi 10 février 2016

Mes cookies à la noix de coco (pour toi Amélia)

Que ne ferais-je pas pour mes amis?

Quelques jours à Paris, en vacances car finalement pas de stage prévu en resto...

Quelques jours pour me balader dans ma ville, profiter de la vie et des gens que j'aime.

Et puis une proposition (sans indécence): celle de préparer un déjeuner sur le pouce pour l'équipe de travail de mon amie Amélia. Je n'ai pas eu l'ombre d'une hésitation...même si un peu de stress de devoir présenter ma cuisine à des inconnus. On ne se refait pas!

Au départ, nous n'avions parlé que de recettes salées mais je me suis dit que quand même une petite douceur à la fin ce serait bien aussi. Les cookies se sont facilement imposés car ce sont les biscuits que je prépare le plus souvent. Cookie Addict? Oui totalement!

J'ai donc préparé ces cookies qui ont rencontré un franc succès!
Alors après quelques jours de silence culinaire, voici ma toute nouvelle recette!

Préparation: 15 minutes

Repos (de la pâte et éventuellement du cuisinier): 30 minutes

Cuisson: 13 minutes

Ingrédients pour une quinzaine de cookies:

- 200 g de farine
- 125 g de beurre
- 125 g de noix de coco
- 125 g de cassonade
- 1 oeuf
- 100 g de pépites de chocolat noir
- 1 pincée de sel

Faites fondre le beurre au micro-ondes.

Dans un saladier, mélangez l'oeuf, le beurre et le sucre jusqu'à ce que le tout blanchisse.

Ajoutez ensuite la farine, le sel. Mélangez sans trop insister.

Ajoutez la noix de coco et malaxez jusqu'à ce que la pâte ne colle plus aux doigts...Sinon rajoutez un peu de farine.

Enfin, ajoutez les pépites de chocolat.

Formez une boule de pâte et enveloppez-la dans du film alimentaire. Laissez reposer au frigo pendant 30 minutes.

Faites préchauffer votre four pendant ce temps-là.

Sortez la pâte. Avec votre balance, prélevez des morceaux de pâte d'environ 50 g. Formez des boules et aplatissez-les légèrement.
Placez-les au fur et à mesure sur une plaque allant au four, recouverte de papier sulfurisé.

Enfournez et laissez cuire 13 minutes environ (les cookies doivent être dorés dessus et dessous, sinon prolongez la cuisson).

Quand ils sont cuits, placez-les sur une grille pour qu'ils refroidissent complètement.