samedi 26 décembre 2015

Fondant au chocolat et à la crème de marron (avant de dire au revoir à 2015)

Alors que le Père Nono vient juste de passer dans les maisons (j'espère au passage qu'il vous a bien gâtés), je viens vous proposer une petite recette pour la semaine prochaine, car oui il va falloir se replonger dans la cuisine dans quelques jours pour le changement d'année!
Cette recette n'est pas de moi, je l'ai trouvée sur le blog "Un déjeuner au soleil". Une idée que j'avais dans la tête sans trop savoir comment la monter,  alors dans ces cas là je vais piquer des recettes dans les cuisines des autres.
Pour moi, ce fondant a été mon dessert de réveillon (petit rappel: je fais parti du groupe des anti-bûche). Il ira aussi merveilleusement sur la table du 31!
Cette recette sera ma dernière avant quelques jours car je me suis envolé loin de l'Europe pour des vacances bien méritées.
Je vous retrouverai vers le 10 janvier.
En attendant, je vous souhaite par avance de passer une bonne fin d'année 2015!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients:

- 210 g de chocolat noir (64% de cacao pour moi)
- 255 g de crème de marron
- 110 g de sucre (j'en ai mis 125 g car ma crème de marron était très peu sucrée)
- 4 oeufs
- 1 gousse de vanille
- 100 g de beurre doux
- 60 g de beurre demi-sel
- 90 g de farine

Faites préchauffer votre four à 170ºC.

Pour ce dessert, j'ai utilisé un moule à charnières pour pour un service plus pratique et être sûr de le présenter. J'ai donc beurré les bords intérieurs du moule et les ai chemisés de bandes de papier sulfurisé.

Ouvrez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et grattez les graines.

Battez les oeufs avec le sucre et les graines de vanille jusqu'à ce que le tout blanchisse et mousse.

Faites fondre le chocolat et les beurres au bain marie.

Ajoutez la crème de marron hors du feu et mélangez bien pour lisser le tout.

Versez ce mélange sur les oeufs et mélangez en soulevant bien la pâte.

Ajoutez la farine tamisée. Mélangez délicatement.

Versez dans le moule.

Enfournez et laissez cuire 25 minutes environ. Le fondant doit être encore un peu tremblotant au milieu et une croûte doit s'être formée.

À la sortie du four, laissez refroidir complètement à température ambiante et ensuite placez au frais jusqu'au moment de servir.

jeudi 24 décembre 2015

Mes tartelettes chocolat blanc/thé vert et framboises (vive le recyclage!)







































En ce 24 décembre, alors que je suis sur le pont depuis 8h pour les dernières courses et autres préparatifs de réveillon, j'ai eu une idée de dernière minute.
J'ai préparé des truffes pour une amie cette semaine et je ne sais pas pourquoi mais celles au chocolat blanc n'ont pas pris comme elles l'auraient dû. Ce matin, j'ai donc eu l'idée de les recycler pour le dessert de ce soir (chez moi pas de dessert traditionnel car je fais partie du groupe des anti-bûches de Noël)
Pas le temps de faire une pâte ce matin, le congél m'a aidé puisque j'avais pensé à y garder un reste de pâte à sablés.
Ce dessert est donc devenu un vrai moyen de recycler les restes.
Un peu de thé vert MATCHA et quelques framboises fraîches et voilà c'est prêt!

Avec cette recette colorée, je viens vous souhaiter un joyeux Noël... Que le Bonhomme rouge vous gâte et que vos estomacs résistent aux abus!

Préparation: 45 minutes

Cuisson: 14 minutes

Votre meilleure amie pour cette recette: une ganache au chocolat blanc qui ne veut pas devenir truffes

Ingrédients pour une vingtaine de tartelettes:

- 1 rouleau de pâte sablée (ou un reste de pâte à Sablés de Noël)
- 200 g de chocolat blanc
- 3 cuillères à soupe de noix de coco
- 50 g de crème liquide
- 40 g de beurre
- 2 cuillères à café de thé vert matcha
- 20 framboises

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Étalez la pâte finement (ou déroulez-la si vous l'avez achetée). Détaillez-la à l'emporte pièces (environ 6 cm de diamètre).

J'ai utilisé des moules à tartelettes en silicone. Placez les ronds de pâte dans les moules. Piquez-les avec une fourchette. Placez des poids de cuisson.
Enfournez et laissez cuire 10 minutes. Ôtez les poids et laissez cuire 4 minutes de plus.
Réservez.

Faites fondre le chocolat blanc au bain marie. Ajoutez le beurre coupé en morceaux et la crème. Mélangez bien.

Ajoutez ensuite la noix de coco. Mélangez.

Terminez en ajoutant de le thé vert. Mélangez.

Versez la ganache dans les fonds de tarte. Placez au frigo pour qu'elle prenne.

Lavez et séchez les framboises.

À la sortie du frigo, déposez une framboise sur chaque tartelette.

lundi 21 décembre 2015

Mes truffes façon Doubitchous (avec une 2ème couche à l'intérieur...recette bicéphale)

Après mes Truffes à l'orange de la semaine passée, j'ai eu une autre idée: et si je faisais des truffes fourrées?
L'idée a fait tranquillement son chemin tous ces derniers jours.

Hier en en parlant avec Mr R, nous nous sommes rendus compte que nous avions pensé à la même chose (les grands esprits finissent toujours par se rencontrer...surtout s'il y a du chocolat en jeu).

Nous avons donc peaufiné la recette à deux cerveaux...car deux cerveaux valent mieux qu'un (surtout que le mien montre des signes de fatigue en cette fin d'année).

Donc des truffes façon doubitchous avec une petite surprise à l'intérieur qui apporte du croquant!
Mes dernières truffes avant Noël parce qu'après plus le temps d'en refaire.

Alors soyons gourmands encore avant l'heure !

Préparation: 40 minutes

Cuisson: 5 minutes

Ingrédients pour une quarantaine de truffes:

- 350 g de chocolat noir
- 200 g de crème fraîche
- 50 g de beurre à température ambiante
- 40 noisettes non salées, avec la peau
- 5 crêpes dentelles

Recette à faire en deux jours.

Premier jour:
Préchauffez votre four à 180ºC. Faites torréfier les noisettes pendant 10 minutes. Laissez refroidir quelques minutes et frottez-les entre vos mains pour ôter la peau.

Faites fondre 100 g de chocolat noir au bain marie.

Tremper les noisettes dans le chocolat fondu. Placez-les au fur et à mesure sur une feuille de papier sulfurisé.
Une fois refroidies, placez-les dans une boîte hermétique au frigo jusqu'au lendemain.

Préparez ensuite la ganache:
Placez le chocolat noir restant dans un saladier.

Coupez le beurre en morceaux.

Faites chauffer la crème jusqu'à ébullition dans une casserole.
Versez-la sur le chocolat. Attendez une minute puis mélangez avec une maryse. Ajoutez le beurre en parcelles. Mélangez jusqu'à ce que le tout soit lisse.

Placez dans une boîte hermétique chemisée de film alimentaire. Couvrez au contact et placez au frais.

Deuxième jour:

Réduisez les crêpes dentelles en miettes pas trop fines.

Sortez les noisettes et la ganache.

Taillez la ganache en 40 cubes.

Placez une noisette au centre d'un cube. Formez une boule et roulez-la dans les miettes de crêpes dentelles.

Recommencez jusqu'à épuisement des ingrédients.

Placez les truffes au frais.
Elles sont à déguster à la sortie du frigo.

dimanche 20 décembre 2015

Mes tuiles aux amandes (cigarettes russes ayant mal tourné)

Encore une recette qui a son origine dans mon enfance...Quand j'étais petit, souvent au moment de servir  le champagne (toujours servi à la fin du repas dans ma famille), il y avait une grande boîte de gâteaux "secs" : langues de chats, meringues, cigarettes russes et tuiles entre autres.
J'adorais ce moment même si je ne buvais pas de champagne...
Alors quand j'ai vu la recette de cigarettes russes dans le dernier magazine "Saveurs", j'ai tout de suite eu envie de l'essayer.
C'est facile à faire...par contre à rouler c'est une autre histoire. Un peu déçu par le résultat, je me voyais déjà jeter la pâte et puis... j'ai eu une idée en trouvant dans le frigo des amandes effilées (oui elles étaient au frigo, c'est là que je garde tous les fruits secs) : et si je faisais des tuiles aux amandes?

Une recette de cigarettes russes qui tourne mal et voilà comment je transforme une gourmandise en une autre pour ne pas jeter. Et au final, je préfère ma recette à celle initialement prévue...
Comme quoi les échecs culinaires ça a du bon aussi!

Préparation: 30 minutes

Repos de la pâte: 1heure

Cuisson: 7 minutes par plaque

Ingrédients pour une vingtaine de tuiles:

- 90 g de beurre salé mou (pensez à le sortir avant de commencer la recette)
- 90 g de sucre en poudre
- 90 g de farine
- 90 g de blancs d'oeufs (soit les blancs de 3 oeufs pas trop gros)
- 1 gousse de vanille
- amandes effilées

Ouvrez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur et grattez-en les graines.

Placez le beurre, le sucre et les graines de vanille. Travaillez le tout avec une maryse.

Ajoutez les blancs d'oeufs légèrement battus pendant quelques secondes à la fourchette. Mélangez.

Ajoutez la farine. Mélangez.

Chemisez une boîte en plastique de film alimentaire. Versez-y la pâte et filmez au contact. Placez au frais au moins pour 1heure.

Faites préchauffer votre four à 170ºC en mode chaleur tournante.

Couvrez une ou deux plaques de cuisson de papier sulfurisé.

Étape délicate: étalez la pâte en fine couche sur les plaques. Je vous conseille de le faire avec le dos d'une cuillère à soupe ou une maryse. Au début on galère un peu puis on prend le coup de main.
Quand vous avez vos disques de pâte, parsemez-les d'amandes effilées.

Enfournez une plaque et laissez cuire environ 7 minutes (ça peut être un peu plus ou un peu moins...donc surveillez bien la cuisson). Les tuiles doivent être bien dorées sur les bords et sur le dessous.

Pendant la cuisson, préparez un rouleau à pâtisserie plus une ou deux bouteilles, recouverts de papier sulfurisé.
À la sortie du four, décollez les tuiles et placez-les rapidement sur les objets cylindriques en appuyant bien dessus pour leur donner la forme incurvée. Attendez que les tuiles durcissent avant de les enlever.

Renouvelez l'opération jusqu'à épuisement de la pâte.

Gardez vos tuiles dans une boîte hermétique.

Et voilà, maintenant vous pourrez dire fièrement lors de la présentation des gâteaux secs "Les tuiles?C'est moi qui les ai faites!"

samedi 19 décembre 2015

Meat balls au Parmesan (parce que faut bien se nourrir en attendant le Père Nono)

C'est bien beau de penser à ses repas de fêtes matin, midi et soir...mais en attendant qu'est ce qu'on mange?
J'en entends déjà certain(e)s me répondre qu'on peut sauter quelques repas vu tout ce qu'on va dévorer pendant les fêtes. D'autres peut-être me diront qu'ils(elles) n'ont pas le temps entre les courses à faire et les cadeaux à finir...

À tou(te)s, aujourd'hui, je vous apporte une petite recette facile à faire et bonne (une petite recette américaine qui annonce mon prochain voyage culinaire), pour tenir jusqu'au 24 sans tomber dans les pommes (remarquez on pourrait en piquer une ou deux au passage pour continuer le rythme frénétique pré-Noël).
Des meats balls parce que ça le fait pour un déjeuner, parce que les enfants vont aimer, c'est sûr!

Allez faites une pause sans préparatifs de  Noël ou du jour de l'an à l'ordre du jour.

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 20 meat balls:

- 500 g de porc haché
- 150 g de chapelure
- 9 cl de lait
- 2 oeufs
- 15 brins de coriandre
- 50 g de parmesan fraîchement râpé
- 3 échalotes
- 1 gousse d'ail
- 1 citron vert non traité
- 20 g de beurre
- sel
- poivre

Pour servir:
- spaghetti
- 1 pot de Coulis de tomate
- parmesan

Faites préchauffer votre four à 200ºC.

Pelez et hachez les échalotes et la gousse d'ail.

Faites fondre 10 g de beurre dans une poêle

Lavez, séchez, effeuillez et ciselez la coriandre.

Brossez le citron vert sous l'eau. Séchez-le puis prélevez le zeste avec votre râpe microplane (ou avec la râpe traditionnelle, côté petits trous).

Faites fondre le beurre dans une poêle. Quand il devient mousseux, ajoutez les échalotes. Faites revenir pendant 2 minutes sur feu modéré. Ajoutez l'ail et poursuivez la cuisson pendant 5 minutes.
Ajoutez le beurre dans la poêle après avoir éteint le feu et laissez-le fondre.

Battez les oeufs dans un saladier.

Ajoutez-y la viande, le parmesan, la coriandre, du sel, du poivre et le zeste de citron vert. Malaxez bien.

Versez le lait et ajoutez la chapelure dans la poêle (et non pas dans le saladier).

Mélangez rapidement et versez-le tout dans le saladier (cette fois oui c'est dans le saladier et non pas dans la poêle, vous me suivez?)

Mélangez bien avec les mains.

Placez une feuille de papier sulfurisé sur la plaque.

Formez 20 boulettes environ en prélevant de la farce, roulez entre vos mains. Placez-les au fur et à mesure sur la plaque.

Enfournez ensuite pour 20 minutes. Les boulettes doivent prendre une jolie teinte pendant leur passage au four dessus et dessous.

Pendant que les boulettes se dorent la pilule, faites cuire les pâtes et réchauffez le coulis de tomates.
Mélangez les spaghetti au coulis. Ajoutez les meat balls quand elles sont cuites.

Servez sans attendre. Parsemez de parmesan.

vendredi 18 décembre 2015

Risotto au champagne (tchin tchin!)

Vous avez décidé de faire du poisson pour Noël mais vous ne savez pas quoi mettre comme accompagnement?
J'ai la réponse à votre angoissante question: et si vous faisiez un risotto? (en fait ce n'est pas une réponse, c'est plutôt une réponse question)

Le risotto est le plat qui m'a réconcilié avec le riz. Jusqu'à ce que je me mette à le cuisiner, un paquet de riz pouvait durer plus d'un an sans problème.

Il m'est même arrivé de passer des mois sans en avoir! Aujourd'hui, le paquet dure encore un peu mais moins qu'avant.

Une nouvelle recette de risotto...
Aujourd'hui, il a mis ses habits de fête pour vous faire de l'oeil. Vous ne connaissiez pas le regard aguicheur du risotto, n'est ce pas?
Alors laissez-vous tenter!

Ce risotto ira bien avec le poisson car il s'entend bien avec lui...Mais il est aussi sympa avec les coquilles St Jacques et autres crustacés...
Allez au riz!

Préparation: 25 minutes

Votre meilleur(e) ami(e) pour la recette: celui/celle qui viendra trinquer avec vous pendant la préparation

Cuisson: 25 minutes

Ingrédients pour 4 personnes (en garniture):

- 180 g de riz à risotto

- 2 échalotes
- 40 g de beurre
- 1 bouteille de champagne
- 50 g de parmesan
- 2 cuillères à soupe de yaourt grec (ou mascarpone)
- poivre
- 1 demi-cube de légumes (bio) ou 30 cl de bouillon de légumes maison.

Pelez et hachez les échalotes.

Râpez finement le parmesan.

Préparez le bouillon en diluant le demi-cube dans 20 cl d'eau bouillante ou bien faites réchauffer votre bouillon.

Faites fondre 20 g de beurre dans une poêle. Quand il devient mousseux, ajoutez les échalotes et faites-les revenir 5 minutes sur feu modéré.

Ajoutez alors le riz et mélangez pour bien enrober les grains de matière grasse.

Ajoutez une louche de bouillon et remuez jusqu'à ce qu'il ait été absorbé.

Ouvrez la bouteille de champagne.



Versez le champagne louche après louche en attendant toujours que la précédente ait été absorbée avant d'en rajouter. Vous n'utiliserez pas tout le champagne, seulement 40 cl environ. Ce qui reste sera pour le cuisinier/la cuisinière car après l'effort le réconfort!

La cuisson du riz dure environ 20 minutes. Il doit être fondant mais encore un peu ferme à coeur.

Quand le riz est prêt, ajoutez le beurre restant, le yaourt grec (ou le mascarpone) et le parmesan. Poivrez. Remuez vivement, couvrez et laissez reposer 5 minutes.

Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Dressez dans les assiettes et posez votre votre poisson par-dessus! Servez sans attendre.

Vous avez bien mérité une petite coupe de champ!
Tchin!

jeudi 17 décembre 2015

Velouté de potimarron aux châtaignes (attention c'est ultra onctueux!)

Pour les habitué(e)s rien d'étonnant à ce que je poste encore une recette de soupe à 1 semaine de Noël... Pour les autres, je vous rassure, tout va bien!

La dernière soupe en date a déjà 8 jours (pour les néophytes je vous laisse aller voir ma Soupe de panais rôtis!)
Il était temps que je me remette à souper!
Aujourd'hui, je retombe dans l'addiction du potimarron en plus de celle de la soupe... Oups, i did it again! (réussir à associer une soupe à une chanson de Britney Spears sur le blog, je sens que j'ai le cerveau qui part en vrille)

Revenons à nos moutons...ou plutôt à nos potimarrons.
Un velouté qui marie potimarron et châtaignes ça ne pouvait que me plaire.
Encore une fois, je vous suggère une soupe à servir pour les fêtes...Et pourquoi pas? Ça change du foie gras et du saumon...

Pour moi, c'est sûr, ce ne sera pas dinde aux marrons mais velouté avec des marrons...Espérons que les invités apprécieront!

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 35 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:

- 1 kg de potimarron
- 1 oignon
- 30 g de beurre
- 150 g de châtaignes au naturel
- 2 cuillères à soupe de mascarpone
- 1 branche de thym
- 1 feuille de laurier
- gros sel
- poivre

Lavez le potimarron. Ouvrez-le et ôtez les graines et les filaments. Détaillez la chair en morceaux.

Pelez l'oignon et émincez-le.

Faites fondre le beurre dans une cocotte. Ajoutez l'oignon et laissez revenir 5 minutes sur feu modéré.

Ajoutez ensuite le potimarron. Faites revenir 2 minutes supplémentaires.

Versez de l'eau. Elle doit bien recouvrir le potimarron. Salez avec du gros sel. Ajoutez le thym et le laurier. Portez à ébullition et laissez cuire à frémissement 25 minutes. Un peu avant la fin de la cuisson, ajoutez les châtaignes.

Vérifiez la cuisson du potimarron, il doit être bien tendre.

Prélevez une partie du bouillon. Mixez le velouté. Ajoutez du bouillonau fur et à mesure jusqu'à ce que le tout soit hyper onctueux.

Ajoutez le mascarpone, poivrez. Goûtez et rectifiez éventuellement l'assaisonnement et mixez une dernière fois.

C'est prêt!
Servez avec des petits croûtons maison ...ou avec un toast de pain de mie et un petit morceau de foie gras parce que quand-même c'est bon!

mercredi 16 décembre 2015

Mes orangettes au chocolat

S'il y a bien une recette à laquelle je pense depuis longtemps c'est celle-ci!
Elle me faisait de l'oeil dans les revues, sur les blogs culinaires...
Je m'en approchais et puis je m'éloignais.
Je me suis peu à peu penché sur la question.
J'ai commencé par trouver que ça avait l'air difficile, très technique. et oui encore une peur culinaire!

Et puis c'est le magazine Saveurs qui m'a convaincu de me lancer car vraiment ça n'avait pas l'air sorcier! Et puis j'avais de l'orange partout dans ma cuisine à moi alors je ne pouvais plus reculer.

J'ai avancé sur la pointe de mes casseroles comme à chaque fois que j'essaie quelque chose pour la 1ère fois.
Quelle fierté j'ai ressenti en goûtant MES orangettes!! Les miennes! Pas celles achetées dans je ne sais quelle chocolaterie. Non, non! Celles que j'avais faites avec mes mains!
Je crois que maintenant, je ne pourrai plus en manger d'autres que celles que je suis capable de faire.
Il vous faudra un peu de temps pour pouvoir savourer ces délices mais franchement qu'importe car c'est tellement bon!

Encore une recette à base d'orange. Mais que m'arrive-t-il?

Préparation: 40 minutes le 1er jour 30 minutes le 2ème jour

Cuisson: 1 heure

Ingrédients:

- 2 oranges bio
- sucre (le même poids que les écorces)
- 100 g de chocolat de couverture

Coupez les extrémités des oranges puis posez les fruits sur une planche. Pelez-les à vif avec un bon couteau. Retirez la peau blanche restée accrochée sous l'écorce.
Détaillez ensuite les écorces en bâtonnets réguliers (gardez les chutes).

Placez les écorces dans une casserole. Couvrez d'eau froide. Ajoutez une bonne pincée de sel. Portez à ébullition et laissez bouillir 5 minutes. Égouttez.
Recommencez cette opération deux autres fois avec de l'eau non salée. Cela permet d'ôter l'amertume des écorces.

Une fois le blanchissement fini, pesez les écorces. Pesez ensuite le sucre. J'avais 105 g d'écorces blanchies, j'ai donc mesuré 105 g de sucre.

Placez les écorces et le sucre dans une casserole. Ajoutez 6 cuillères à soupe d'eau. Portez à frémissement et laissez cuire à feu doux pendant 30 minutes. Laissez ensuite les écorces refroidir dans le sirop.

Égouttez-les et placez-les ensuite sur une grille. Laissez-les sécher pendant 24 heures à température ambiante.

Le lendemain, faites fondre le chocolat (vous pouvez le tempérer si le coeur vous en dit, je vous laisse aller voir la technique dans ma recette de Mendiants). Trempez les écorces dans le chocolat...complètement ou seulement à moitié selon votre degré de gourmandise.  Placez-les au fur et à mesure sur une feuille de papier sulfurisé. Laissez le chocolat durcir et placez ensuite dans une boîte hermétique. Conservez au frais.

Et maintenant, vous pouvez offrir VOS orangettes à vos invités pour le réveillon ou le jour de Noël!

Recyclage:
Les petits morceaux d'écorces trop courts ou trop fins pour être "enchocolatés" peuvent pour servir pour faire des mendiants. Déposez du chocolat avec une cuillère à soupe sur du papier sulfurisé. Étalez un peu avec le dos de la cuillère. Posez un raisin sec, un morceau d'écorce confite et une pistache ou une amande. Vous voilà presque devenu(e) chocolatier(ère) pro!

lundi 14 décembre 2015

Mon pain d'épices (merci maman!)


Je ne sais pas où vous en êtes de votre rapport avec le pain d'épices...
Le mien était en assez mauvais état...
Il se limitait juste à de vagues souvenirs de centre de loisirs où on nous le servait comme goûter, des souvenirs de versions industrielles, sèches et compactes...un peu étouffe-chrétiens tout ça! Bref pas de quoi devenir accro.
Ne venant pas d'une région où il se consomme traditionnellement, je suppose que mon expérience est somme toute normale.

 Mais tout a changé l'année dernière. Pour notre 1er Noël en Normandie depuis plus de 30 ans (ça fait vieux de dire ça...même si j'étais très jeune à l'époque!), ma maman a décidé de faire un pain d'épices pour servir avec le foie gras...


Je n'étais pas très emballé mais elle m'a assuré qu'il était délicieux... C'est à moitié convaincu que j'ai accepté de le goûter.

Quelle surprise quand j'ai mangé le dit pain d'épices! Très moelleux, parfumé juste ce qu'il faut!
J'ai tout de suite demandé sa recette à ma maman, qui a eu la gentillesse de me la donner...Que ferait-on sans sa maman?
Voici donc mon tout 1er pain d'épices! Et pas le dernier!

Préparation: 10 minutes


Cuisson: 50 minutes


Ingrédients:

- 250 g de farine
- 110 g de sucre
- 15 cl de lait
- 3 cuillères à soupe de miel pas trop fort
- 3 cuillères à soupe de confiture d'abricots ou de Marmelade d'orange
- 1 cuillère à café d'anis vert
- 1 cuillère à café de bicarbonate

Faites préchauffer votre four à 150ºC.

Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, l'anis et le bicarbonate.


Placez la confiture et le miel dans un deuxième saladier.


Faites chauffer le lait. Quand il frémit, versez-le sur le mélange précédent. Attendez 30 secondes et mélangez avec une maryse.


Ajoutez les ingrédients secs. Mélangez juste ce qu'il faut pour les incorporer.


Versez dans un moule à cake chemisé de papier sulfurisé.


Enfournez et laissez cuire 50 minutes. Vérifiez la cuisson avec une baguette en bois plantée au centre, elle doit ressortir propre.


Laissez refroidir et démoulez. Le pain d'épices colle au papier...pas de panique, tirez tout doucement et il se décollera.


À servir avec du foie gras ou bien au goûter!


dimanche 13 décembre 2015

Mes truffes à l'orange

Depuis quelques jours dans ma cuisine à moi, ça sent l'orange!

Je crois bien que c'est la 1ère fois que je cuisine ce fruit avec autant d'envie et de gourmandise...Quoi de meilleur que le parfum de l'orange qui se répand dans toute la maison?
En plus de l'orange, je trouve que ça sent Noël dans ma cuisine.

Après Ma marmelade, je vous propose de préparer quelques truffes délicieusement aromatisées à l'orange.

Des truffes, ça le fait toujours après le repas pour accompagner le café (et finir d'exploser de gourmandise).

L'année passée j'avais partagé avec vous des:
Cette année, je persiste et je signe avec une nouvelle recette (et peut-être encore une autre si j'ai le temps).
Recette à faire en deux étapes...donc il faut prévoir un peu de temps.

Assez parlé, truffons maintenant!

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 5 minutes

Ingrédients pour une trentaine de truffes:
- 200 g de crème liquide
- 250 g de chocolat noir 
- 40 g de beurre à température ambiante
- une orange
- 2 pincées de cannelle

Enrobage au choix:
- 200 g de chocolat noir de couverture

- du cacao non sucré

PREMIER JOUR:
Placez les 250 g de chocolat dans un saladier.

Récupérez le zeste de l'orange avec une râpe (vive microplane!).

Versez la crème dans une casserole, ajoutez le zeste et la cannelle. Faites chauffer. 
Dès que le tout arrive à ébullition, arrêtez le feu et laissez infuser à couvert pendant 10 minutes. 

Remettez la casserole sur le feu pour la réchauffer et versez-la sur le chocolat dès qu'elle arrive à frémissement. Laissez reposer 1 minute et mélangez à la spatule. Le chocolat doit être bien fondu et lisse.

Ajoutez le beurre mou et mélangez pour bien l'incorporez (il ne doit plus y avoir de morceaux).

Versez la ganache obtenue dans une boîte hermétique et placez au frais pour 1h au moins (ou toute la nuit).

DEUXIÈME JOUR:
Sortez la ganache du frigo une heure avant de faire vos truffes pour qu'elle ait le temps de se ramollir.

Prélevez des portions de ganache avec une petite cuillère et formez des boules de la grosseur d'une noix entre vos mains.

Pour l'enrobage, deux options:
- roulez les truffes dans du cacao non sucré
- faites fondre le chocolat de couverture (idéalement en le tempérant...cf ma recette de Mendiants), et plongez-y les truffes rapidement. Égouttez l'excédent de chocolat et posez sur une feuille de papier sulfurisé jusqu'à ce que le chocolat durcisse.
Dans les deux cas, une fois les truffes enrobées, placez-les dans une boîte hermétique et hop! Au frigo!

Et l'aventure des recettes à l'orange se poursuit demain et mardi.
Et si l'orange devenait mon fruit à cuisiner préféré?

samedi 12 décembre 2015

Ma marmelade d'orange ( pour toi Mme T.)


Il y a quelques jours, j'ai vu une recette de confiture de Noël avec des fruits secs, si je me souviens bien.
J'ai trouvé que c'était une bonne idée de faire des confitures en cette saison...

J'ai donc ouvert ma bible des confitures, le livre de Catherine Ferber "Le Larousse des confitures" à la recherche de celle qui réveillerait ma gourmandise. Je voulais une confiture avec un fruit de saison...

Et quel fruit est le plus emblématique de l'hiver? Pour moi c'est l'orange, sans aucun doute.

Catherine Ferber propose une recette de marmelade avec des zestes d'orange. j'ai tout de suite accroché car j'aimais l'idée de recycler les zestes. Et puis en commençant la recette je me suis rendu que j'avais un problème de quantité. Je n'aurais jamais eu un poids décent de zestes pour remplir un pot.

J'ai donc fait un peu de "mash de recettes" ( cf Ma tapesto) pour arriver à trouver la mienne sans être trop sûr du résultat... C'est donc fébrilement que j'ai goûté ma 1ère marmelade...
Le résultat est à la hauteur de mon attente. On sent l'amertume du zeste et elle n'est pas trop sucrée.

En panne d'inspiration pour les cadeaux de Noël? Offrez des confitures!


Préparation: 45 minutes


Cuisson: 1h30 + 45 minutes


Ingrédients pour 4 pots:


- 1 kg d'oranges (bio ou non traitées)

- 820 g de sucre (dans les recettes de mon livre il fallait 1kg mais j'ai eu peur que ce soit trop sucré!)
- 1 demi citron (bio ou non traité)
- 1 bâton de cannelle
- 1 gousse de vanille

Lavez les fruits sous l'eau froide en les brossant.


Ôtez les extrémités des oranges et du citron. Coupez le reste en morceaux pas trop gros. Récupérez les pépins et enfermez-les dans une gaze. Fermez avec une ficelle.


Placez une petite assiette au congélateur.


Placez les morceaux dans une cocotte avec 1 litre d'eau. Portez à ébullition puis laissez cuire 1h30 à petits bouillons.


Pendant ce temps, stérilisez les pots et les couvercles: après les avoir lavés, plongez-les dans une marmite d'eau bouillante pendant 10 minutes. Sortez-les ensuite de l'eau et laissez-les retournés sur un torchon propre.




Égouttez les fruits au-dessus d'un saladier pour récupérer le jus. Rincez la cocotte.


Ouvrez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur. Grattez les graines avec la pointe d'un couteau.


Coupez les morceaux de fruits en tout petits dés.


Remettez-les dans la cocotte avec le jus de cuisson, le sucre, les pépins (attachez la gaze à l'anse de la cocotte), le bâton de cannelle et la gousse de vanille.


Portez à ébullition sur feu modéré. Écumez. Laissez ensuite cuire à frémissement pendant 45 minutes environ. Vérifiez la cuisson en faisant couler une goutte de confiture sur la petite assiette: si elle coule vite, ce n'est pas assez cuit. Il faut alors poursuivre la cuisson quelques minutes. Si la goutte se fige aussitôt, la confiture est prête.


Versez-la alors dans les pots avec une louche.  Déposez un morceau de gousse de vanille ou de cannelle au centre.


Placez les couvercles aussitôt et retournez les pots sans attendre. Laissez-les refroidir la tête en bas.


Une fois les pots à température ambiante, vous pouvez les ranger dans vos placards à vous.


Peut-être que le Père Nono aimera une petite tartine avec de la marmelade maison...Ça le changerait des biscuits secs!


vendredi 11 décembre 2015

Pommes de terre Duchesses (souvenir d'enfance)

S'il y a bien un plat qui, pour moi, est synonyme de Noël c'est bien les pommes de terre Duchesses.
Je me revois avec ma maman aller en acheter chez le charcutier qui était en face de chez nous( je crois qu'on n'imaginait même pas qu'on pouvait les faire à la maison. Ah, si j'avais su que c'était si facile!).

Nous ne fêtions pas Noël avec toute notre famille, nous étions souvent tous les 4 (avec ma soeur) à la maison, mais pour le réveillon, on sortait quand-même la belle vaisselle et on mettait les petits plats dans les grands.
Les pommes Duchesses étaient donc souvent au menu. C'était vraiment la fête car c'est trop bon!

C'est une recette toute simple mais qui fait son effet. Il vous faudra juste pour cela une poche à douille et un peu de pratique pour réaliser des pommes à peu près identiques.

C'est drôle mais rien qu'en écrivant ces lignes, j'ai plein d'images et de sensations de Noëls lointains qui me reviennent en mémoire...
Et si ma madeleine de Proust à moi avait la forme de la pomme Duchesse?

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 20 + 20 minutes

Votre meilleure amie pour la recette: une poche à douille

Ingrédients pour 4 personnes:

- 600g de pommes de terre
- 60 g de beurre
- 2 jaunes d'oeuf
- sel, poivre

Pelez les pommes de terre. Ensuite faites-les cuire soit à la vapeur soit à l'eau bouillante salée. Comptez 20 minutes de cuisson environ. Les pommes de terre doivent être bien tendres.

Égouttez-les et placez-les dans un saladier.

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Ajoutez le beurre fondu. Écrasez finement avec une fourchette ou un presse purée (éviter le robot!). La purée ne doit plus contenir de morceaux sous peine de bouchons dans la poche au moment du dressage. Salez et poivrez.

Ajoutez les jaunes d'oeuf. Mélangez bien. La purée doit être lisse.

Versez-la dans la poche avec une douille cannelée nº8.

Recouvrez la plaque de votre four de papier sulfurisé.

Faites des petits tas de purée sur la plaque.

Enfournez et laissez cuire 20 minutes environ...Surveillez! Les pommes Duchesses sont prêtes quand elles sont bien dorées.

Servez en accompagnement de votre viande de fête. Canard, dinde, gibier... tout leur va! Bien que Duchesses, ces pommes de terre ne sont pas du tout snobs!

jeudi 10 décembre 2015

Mini potimarrons farcis (encore une autre version parce que c'est sans fin)

Tiens une recette avec du potimarron? Je me suis que pourquoi pas; ça faisait longtemps.

J'adore cette courge, c'est même ma préférée.
Je l'adore en entrée, en version Velouté de potimarron, je l'aime en plat façon Gratin et même en dessert  sous forme de Panna cotta
J'ai même déjà pensé faire une repas entier avec le potimarron tellement j'en suis fan!

Cette idée, je l'ai trouvée dans un Marie-Claire idées...(non pas que je sois lecteur assidu de cette revue, je crois bien d'ailleurs que c'est la 1ère fois que je l'ai entre les mains)
La vraie recette était préparée avec du patidou mais à Barcelone, c'est mission impossible pour en trouver (déjà que le potimarron c'est pas facile). Je l'ai donc remplacé par ma courge préférée.
Et puis comme d'hab, j'ai pris quelques libertés avec la recette initiale pour finir par inventer ma version.
Un petit plat végétarien et sain qui fait du bien au corps avant de plonger dans les excès Noëliens...On est donc bien loin de mon autre recette de Mini potimarrons farcis

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 1h15 

Ingrédients pour 4 personnes:
- 5 mini potimarrons 
- 1 demi bouquet de coriandre
- 2 échalotes
- 1 gousse d'ail
- huile d'olive
- 2 cuillères à café de ras el hanout
- 2 cuillères à café rases de miel d'oranger
- 2 cuillères à soupe de raisin secs 
- 2 cuillères à soupe de pistaches non salées
- 100 g de quinoa
- 60 g de feta
- sel, poivre

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Plongez les raisins secs dans un bol d'eau chaude et laissez-les gonfler.

Lavez, séchez, effeuillez et hachez la coriandre.

Faites torréfier les pistaches au four pendant 7 à 8 minutes. Laissez-les refroidir et hachez-les grossièrement.

Lavez et séchez les potimarrons.

Ôtez les chapeaux et les graines.

Placez 4 potimarrons dans un plat allant au four. Salez-les et poivrez-les à l'intérieur. Versez un filet d'huile d'olive à l'intérieur et l'extérieur. Enfournez et laissez cuire 30 minutes.

Pendant ce temps, pelez le 3ème potimarron et détaillez-le en dés.

Pelez et hachez les échalotes et la gousse d'ail. Faites-les revenir avec une cuillère à soupe d'huile dans une poêle pendant 4 à 5 minutes sur feu modéré.

Ajoutez ensuite les dés de potimarron. Mélangez et laissez cuire jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Salez et poivrez.

Égouttez alors les raisins secs, le ras-el-hanout, le miel et la coriandre. Mélangez.
Si le tout attache, versez un peu d'eau dans le fond de la poêle. 

Faites cuire le quinoa en suivant les instructions sur le paquet. Faites-le cuire al dente car il finira sa cuisson au four. Égouttez-le et ajoutez-le dans la poêle. Mélangez. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement: ajoutez un peu plus de ras-el-hanout pour un plat plus épicé, plus de miel pour un plat plus doux...Rectifiez le sel et le poivre.
Arrêtez le feu et laissez reposer 5 minutes.

Détaillez la féta en cubes. Ajoutez-les dans le mélange au quinoa.

Quand les potimarrons sont tendres à l'intérieur (vérifiez avec la pointe d'un couteau), sortez-les du four. 
Attendez quelques instants puis remplissez-les avec la farce.

Remettez au four pour 15 minutes.

Servez aussitôt!

mercredi 9 décembre 2015

Ma soupe de panais rôtis et chips de jambon

Cette idée de recette je la dois à La femme à tête de chou qui a posté il y a quelques jours un Velouté de chou-fleur au parmesan.

Quand j'ai vu le titre, j'ai tout de suite foncé sur le blog en question pour voir de quoi il retournait... car l'idée du parmesan dans une soupe me semblait super gourmande! Comment n'y avais-je jamais pensé???

Restait un problème: le chou-fleur. Car si je suis fan de ce légume, ce n'est pas le cas de Mr R qui y est allergique (façon de dire qu'il déteste ça). Rien que d'entendre le nom, il a des boutons....sans parler de ce qu'il se passerait si on lui en faisait manger...

Le chou-fleur n'a donc pas le droit de rentrer dans ma cuisine...Snif!

C'est sur mon vélo (comme souvent) que j'ai eu la révélation: des panais, j'allais remplacer le chou-fleur par des panais!!

À partir de là, fastoche!
J'adore la soupe et j'avoue que les dernières recettes que j'ai postées renforcent ma passion pour ce plat.

Et si la soupe prenait une vraie place dans ma vie dans les mois à venir?
Qui sait...

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 45 + 15 + 10 minutes

Ingrédients pour 6 personnes:
Pour la soupe:
- 1,5 kg de panais
- 1 gros oignon
- 160 g de crème liquide
- 20 g de beurre
- 35 g de parmesan finement râpé
- huile d'olive
- sel, poivre

Pour les chips de jambon:
- 50 g de jambon espagnol type serrano (coupé finement)

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Recouvrez la plaque du four d'une feuille de papier sulfurisé. Placez-y les tranches de jambon. Recouvrez de papier sulfurisé. Placez une deuxième plaque par dessus (ou un plat en verre). Enfournez et laissez cuire 10 minutes. À la sortie du four, épongez les chips sur du papier absorbant et laissez refroidir.

Pelez les panais. Rincez-les puis séchez-les bien. 
Détaillez-les en cubes. Placez-les directement sur la plaque du four. Arrosez-les généreusement d'huile. Salez et poivrez. Remuez le tout. Enfournez et laissez cuire 45 minutes en remuant 3 ou 4 fois en cours de cuisson. Les panais sont cuits quand ils sont tendres et dorés.

Pelez l'oignon et coupez-le en morceaux.
Faites fondre le beurre dans une cocotte, ajoutez-y l'oignon. Faites-le revenir 5 minutes sur feu modéré.

Ajoutez ensuite les panais. Versez de l'eau filtrée, les panais doivent être entièrement immergés. Ajoutez la crème. Salez. Portez à ébullition et laissez cuire à frémissements pendant 15 minutes.

Un peu avant la fin de la cuisson, ajoutez le parmesan.

Mixez la soupe très finement en ajoutant un peu d'eau si vous la trouvez trop épaisse.

Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Servez votre soupe avec les chips de jambon.

Pour moi, cette soupe est parfaite à servir en verrines, pour faire une petite entrée ou en apéritif. J'aime tellement la soupe que je la mets au menu pour un dîner de fête, c'est grave docteur?

mardi 8 décembre 2015

Ma tapenade avec des airs de pesto (une tapesto en somme)

Pour les amis qui sont venus dimanche, j'ai eu envie de préparer une tapenade. Une envie comme ça. Je crois que la dernière fois que j'avais eu cette idée c'était il y a 10 ans, quand je suis arrivé à Barcelone. Et depuis, plus jamais le goût de cette tartinade aux olives n'est venue se rappeler à mon bon souvenir.
Samedi, donc en vue de cette tapenade, j'ai refouillé dans mes archives pour voir ce qu'il faut y mettre. Sur ma liste de courses, devaient s'y trouver: des olives noires, de l'huile, de l'ail, des câpres et des anchois.
Pour les 1ers ingrédients, tout va bien. Par contre, problème pour les deux derniers car je déteste les câpres et Mr a les anchois en horreur (sauf dans les olives vertes farcies...mais c'est une autre histoire).

Pour éviter d'avoir une tapenade un peu fade, elle a donc été customisée!

Un essai qui s'est révélé vraiment délicieux.

Et si le mashup de recettes devenait une nouvelle façon de cuisiner?


Préparation: 20 minutes


Votre meilleure amie pour la recette: la patience pour dénoyauter les olives


Ingrédients pour 4 personnes:


- 250 g d'olives noires avec noyau (de préférence achetez-les au poids et non en boîte)

- 4 cuillères à soupe d'huile d'olive (ou plus selon la consistance que vous souhaitez donner à votre tapesto)
- 1 gousse d'ail
- 4 pétales de tomates séchées et conservées dans l'huile
- 30 g de parmesan
- poivre

Faites rôtir l'ail au four à 180ºC (profitez de la cuisson d'un autre plat pour éviter d'allumer le four seulement pour ça) jusqu'à ce que la gousse soit tendre (environ 10 minutes). À la sortie du four, pelez-la.


Dénoyautez les olives... et là... Courage!


Placez les olives, l'ail, les tomates séchées et le parmesan coupé en petits morceaux dans le bol de votre mixeur. Poivrez à votre convenance.


Mixez finement tout en versant l'huile d'olive.


Versez dans un bol et servez avec des "mouillettes" de pain grillé.


Pourquoi pas proposer cette tartinade pour le réveillon? (Oui je crois que je vais mettre toutes mes futures recettes dans la catégorie "pour les fêtes" car après tout il n'y pas que le saumon et le foie gras).

dimanche 6 décembre 2015

Mes cookies pistaches et chocolat (ça marche aussi comme recette de Noël?)






































Il y a quelques semaines, pour un déjeuner chez des amis, j'étais chargé d'apporter le dessert. Je leur avais fait choisir parmi les recettes que j'avais sur le blog. 
Ils avaient pris Mon gâteau sublime au chocolat, (les gourmands...)

Mais comme je ne sais jamais faire les choses en proportions raisonnables, j'avais aussi apporté quelques Cookies au beurre de cacahuète
Le déjeuner avait été copieux, les cookies étaient donc restés dans leur boîte...et le lendemain, les amis de m'envoyer 1000 messages pour dire qu'ils en étaient fous.

Alors quand on a parlé de faire un déjeuner à la maison, j'ai tout de suite pensé à refaire des cookies.
Mais aujourd'hui, j'ai eu envie de changer la recette.

Encore une fois, ils ont adoré et sont repartis avec quelques uns de mes cookies sous le bras (en plus de ceux qu'ils ont dévorés en dessert!).
Ces cookies ne font pas très Noël, mais pourquoi pas en préparer quelques uns pour le Bonhomme rouge et ses rennes, je suis sûr qu'eux aussi les apprécieraient beaucoup, peut-être même qu'ils vous remercieraient avec un ou deux cadeaux supplémentaires...
Je dis ça juste en passant...

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 9 minutes par fournée

Ingrédients pour 23 cookies:

- 500 g de farine
- 250 g de beurre
- 100 g de sucre muscovado (ou cassonade)
- 90 g de sucre 
- 2 oeufs
- 2 cuillères à soupe de pâte de pistache
- 60 g de pistaches décortiquées, non salées
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 1 cuillère à café de bicarbonate
- 1 pincée de sel
- 200 g de pépites de chocolat au lait (si vous en trouvez des grosses, c'est mieux car vos cookies seront hyper gourmands!)

Faites griller les pistaches 10 minutes au four à 180ºC. Surveillez-les bien pour éviter de les faire brûler. Laissez-les refroidir puis réduisez-les en poudre pas trop fine à l'aide d'un mortier.

Dans un saladier, mélangez la farine, le bicarbonate, le sel et la poudre de pistache.

À la main ou au robot, battez ensemble le beurre avec les deux sucres jusqu'à ce que le mélange blanchisse et soit homogène.

Ajoutez les oeufs et mélangez pour bien les incorporer.

Ajoutez ensuite l'extrait de vanille et la pâte de pistache. Mélangez intimement.

Ajoutez les ingrédients secs. Mélangez sans trop insister.

Finissez par les pépites, malaxez pour bien les répartir dans toute la pâte.

Formez une boule. Filmez et placez au frigo pendant 1 heure.

J'ai préparé des cookies de 60 g ce qui en fait 23 normalement. À vous de voir si vous voulez des cookies plus ou moins gros. J'ai pesé la pâte pour être sûr qu'ils aient tous le même poids pour une meilleure cuisson.
Prélevez des morceaux de pâte. Formez des boules et placez-les au fur et à mesure sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en les espaçant un peu (même si ces cookies ne s'étalent pas à la cuisson). Aplatissez légèrement les boules de pâte.

Enfournez dans le four préchauffé à 200ºC en position chaleur tournante. Laissez-les cuire 9 minutes pour des cookies moelleux à souhait. À la sortie du four, ils seront dorés dessus et dessous. Ils seront encore un peu mous mais pas de panique, ils sont cuits!

Laissez-les refroidir (même si j'avoue, qu'ils sont divins encore tièdes!!!)et conservez-les dans une boîte hermétique (peut être qu'ils n'auront même pas le temps d'y aller).

Finalement pas sûr d'en laisser au Père Noël, ils sont trop bons! Je chercherai autre chose pour lui...

samedi 5 décembre 2015

Mes petits sablés de Noël (ou pas)

Allez je me lance dans ma 1ère recette pour les fêtes. Je ne suis pas très coutumier de ce genre de recettes...pour la simple et bonne raison que souvent je ne suis pas chez moi pour Noël et que même je ne le passe pas en famille. Alors pourquoi chercher des recettes de fêtes?
Et puis l'année dernière je m'y suis essayé un peu en pensant qu'on peut partager des recettes de Noël même si on ne le fête pas.

Aujourd'hui, je commence "soft" avec quelques petits sablés que l'on peut grignoter avec le café, placer dans les assiettes des invités le jour J, apporter à ses collègues, offrir aux instits des enfants ou encore laisser à côté du sapin pour quand le Père Nono viendra faire son boulot.
On peut les décorer ou pas selon son envie et le temps que l'on a.

Les enfants seront ravis de vous aider à les préparer (surtout si vous leur dites que c'est pour le monsieur rouge!).

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 10 minutes par fournée

Ingrédients (le nombre de sablés dépend de la taille de vos emporte-pièces)
- 250 g de farine
- 120 g de beurre
- 100 g de sucre
- 1 oeuf
- 1 cuillère à café d'extrait de vanille
- 1 cuillère à café de graines d'anis
- 1 pincée de sel

Commencez par battre le beurre avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse.

Ajoutez l'oeuf et l'extrait de vanille et continuez à battre.

Terminez en ajoutant la farine, le sel et les graines d'anis.

Travaillez la pâte jusqu'à ce qu'elle ne colle plus aux doigts (au besoin rajoutez un peu de farine).

Formez une boule. Enveloppez-la dans du film et placez-la au frigo pendant 1 heure.

Faites préchauffer votre four à 180ºC.

Étalez votre pâte sur une épaisseur de 0,5cm. Découpez-la avec des emporte-pièces.




Placez vos sablés sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Enfournez et laissez cuire 10 minutes. Vos biscuits doivent être dorés.

Laissez-les refroidir.

Après à vous de voir si vous voulez les décorer.