samedi 18 avril 2015

Voyage culinaire au Japon



Revenu du Pays du soleil levant avec encore plein d'images fortes dans la tête, je viens partager avec vous quelques unes de mes expériences culinaires.

Pour moi, il y a encore peu de temps, la cuisine japonaise se résumait à sushis, makis et autres tempuras.

Lors de mon voyage de Tokyo à Kyoto, j'ai eu l'occasion de me rendre compte de la richesse et de la diversité des recettes.

Voici mes souvenirs les plus marquants.
Soba avec tempura
 Soba: ce sont des pâtes de sarrasin. Ici servies dans un bouillon et accompagnées de tempura de légumes. Un vrai délice, dégusté à côté du marché de poisson Tsukiji de Tokyo. Une première pour moi...un peu bizarre à 9h du matin. Une vraie expérience!




Mochi au fromage et au lard
 Les yakitori, ces fameuses brochettes de viande ou de légumes que nous connaissons bien en Europe, sont servies dans les Yzakayas, bars où les japonais se retrouvent pour boire un verre, et éventuellement grignoter une ou deux brochettes. Les mochis sont des boulettes de riz gluant. On les connaît surtout en version sucrée. Je les ai goûtés en version salée. Ici, ce sont des mochis au fromage enroulés dans des tranches de lard. C'est à tomber par terre! Une fois qu'on y goûte on envie d'en manger des dizaines!



On les trouve aussi en brochettes, badigeonnés de sauce soja : les matarashi dango. On peut les manger dans la rue. Street food à la japonaise.

Ils sont cuits sur le grill puis badigeonnés de sauce soja

Petits gâteaux de riz en brochettes

J'ai goûté ces petits gâteaux dans la rue. Ils sont faits à partir de riz gluant aussi. Ce ne sont pas des mochis. Ils m'ont fait penser aux biscuits apéro que l'on trouve en europe sous le nom de mélange japonais. À la différence que là ils étaient sucrés et mous. Ils sont enrobés dans du sésame noir et une autre chose que je n'ai pas réussi à identifier, des algues?

Gâteau à la broche 
Voici un gâteau roulé, qui est fait à partir d'une pâte très liquide sur une sorte de broche. Il est parfumé à la vanille, au caramel ou au thé vert. Il est très peu sucré (comme la plupart des desserts 
japonais) et très léger.


 Dans la série Street food, j'ai aussi goûté ces petits chaussons, Steamed Buns, farcis le plus souvent à la viande de boeuf. Un vrai délice

Le boeuf de Hida. Si tout le monde connaît de réputation le boeuf de Kobé, celui de Hida n'a rien à envier à son cousin. Le boeuf de Hida (aux portes des Alpes japonaises) est tout aussi bien traité que celui de Kobé pour obtenir une viande vraiment excellente! Une excellence qui se paie car le prix est assez élevé, en moyenne 10 euros les 100g! C'est un mets que l'on savoure vraiment mais c'est une expérience à vivre! La viande n'a rien à voir avec celle de nos boeufs!








Glace au thé matcha
 Comment ne pas parler du thé vert matcha? C'est le thé de la cérémonie du thé. C'est un thé vert broyé entre deux pierres. il se présente sous la forme d'une poudre très fine. Il est assez cher lui aussi.




Teppanyaki de Yakisoba
 Teppanyaki ne désigne pas le plat mais le mode de cuisson. C'est le fait de faire cuire des aliments sur une plaque chauffante très chaude. Ici, des pâtes avec des oignons, des petits légumes et de l'oeuf. C'est vraiment bon. On vous apporte votre plat sur votre table où se trouve la plaque chauffante. Si vous êtes au bar, le plat est préparé devant vous. Une belle découverte!

Petits flans au poulpe
 Autre expérience de street food: Des petits cakes/flans au poulpe et cuits sur une plaque chauffante à alvéoles. Le cuisinier les retourne avec une dextérité impressionnante à l'aide de ses baguettes. Les dits flans sont ensuite servis avec de la sauce soja et des filaments de poisson séché. Une vraie expérience en soi.



Mochi en dessert
 Un dessert traditionnel: mochi servi avec sa poudre de soja grillé. C'est intéressant au niveau de la texture. Encore un dessert raffiné et très peu sucré. C'est très appréciable car on n'est pas envahi par le sucre, on n'en sort pas lourd.

Je ne peux pas résister à l'envie de partager aussi quelques images de Sakura ohanami (la contemplation des cerisiers en fleurs)












Un vrai coup de coeur pour le Japon et sa culture qui m'était vraiment étrangère. Un beau voyage en somme.
Sayonara!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire