lundi 16 octobre 2017

Mes lasagnes sans pâtes mais pas sans patates

Hésiter. Voilà un mot qui me va bien en cuisine comme ailleurs. Je suis comme ça, j'hésite souvent, peut-être trop parfois. Quand je vais au resto, par exemple, c'est difficile pour moi de faire un choix. J'hésite toujours entre douze plats. En recettes, parfois je ne sais pas trop quoi faire si plutôt ceci ou alors cela et si finalement je faisais autrement? Bref j'hésite. La recette du jour est née de cette hésitation. J'étais parti sur une idée de gratin tout en ayant un penchant pour des lasagnes. Pas facile de choisir entre les deux. Ma seule certitude, les aubergines seraient de la partie! Finalement, à force d'hésiter, j'ai fini par ne pas choisir et faire un mix des deux idées. Des lasagnes en gratin mais sans pâtes mais pas sans patates, sinon je perdais les lasagnes. Bref après tous ces débats avec moi-même, j'ai fini par me mettre en cuisine. Et je vous propose de vous y mettre vous aussi pour déguster sans hésiter ce plat d'hésitation culinaire.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 1h45

Ingrédients pour 6/8 personnes:

Pour la partie gratin:
- 1 kg de pommes de terre
- 350 g de porc haché
- 450 g de boeuf haché
- 2 aubergines
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 15 olives noires
- 10 tomates confites
- 1 boule de mozza
- 100 g de fromage râpé
- 50 g de beurre
- sel, poivre
- huile d'olive

Pour la sauce tomate:
- 500 g de tomates cerises
- 2 oignons
- 2 gousses d'ail
- 20 feuilles de basilic
- sel, poivre
- huile d'olive

Préparez la partie gratin :
Lavez, séchez et coupez les aubergines en brunoise. Pelez puis hachez l'oignon et la gousse d'ail. Hachez les olives et les tomates confites. Égouttez la mozza puis coupez-les en petits dés. Pelez, rincez et séchez les pommes de terre. Taillez-les ensuite en fines rondelles soit avec un bon couteau soit avec une mandoline (dans les deux cas attention aux doigts!).

Faites suer l'oignon et la gousse d'ail dans une grande sauteuse avec 1 cuillère à soupe d'huile, sur feu modéré pendant 5 bonnes minutes. Ils doivent devenir translucides. Ajoutez alors les deux viandes. Mélangez en écrasant bien le tout avec une cuillère en bois pour obtenir un hachis très fin. Salez et poivrez en cours de cuisson. Laissez cuire 10 minutes. Réservez dans un saladier. Faites ensuite revenir les aubergines avec pas mal d'huile (disons 4 cuillères à soupe) toujours dans la même sauteuse et sur feu vif. Comptez 10 minutes de cuisson. Salez et poivrez. Versez les aubergines sur le mélange à la viande. 

Préparez la sauce tomate:
Pelez et hachez les oignons et les gousses d'ail. Lavez, séchez et ciselez le basilic. Lavez et séchez et hachez les tomates cerises au couteau. 

Gardez la même sauteuse sur le feu. Versez-y 2 cuillères à soupe d'huile et faites-y suer les oignons et gousses d'ail pendant 5 minutes sur feu modéré. Ajoutez alors les tomates cerises. Mélangez et augmentez le feu. Laissez cuire 10 minutes en remuant souvent. Salez, poivrez et versez deux cuillères à soupe d'huile en cours de cuisson. Attendez que l'eau de végétation des tomates s'évapore. Versez le tout dans un saladier propre et mixez finement avec votre mixeur plongeant. Passez la sauce obtenue au chinois. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement puis ajoutez le basilic haché. Versez dans la sauteuse et laissez mijoter 4 minutes de plus.

Après on réunit le tout!
Versez le mélange de viande dans la sauteuse. Mélangez bien. Ajoutez les olives et les tomates confites. Laissez bloblotter 5 minutes sur feu vif en remuant constamment. Vous devez obtenir un consistance pas trop liquide, sinon poursuivez la cuisson. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement.

Enfin on monte le plat:
Beurrez un grand plat à gratin. Commencez par disposer des pommes de terre dans le fond du plat en les faisant se chevaucher légèrement. Salez et poivrez. Recouvrez avec un tiers de la sauce à la viande. Parsemez de fromage râpé. Recommencez l'opération en alternant les couches patates, viande, fromage. Terminez par une couche de pommes de terres. Salez, poivrez. Répartissez la mozza sur le dessus. Ajoutez des noisettes de beurre. 

Placez dans votre four préchauffé à 180ºC. Laissez cuire une bonne heure. Vérifiez la cuisson des pommes de terre en piquant avec la pointe d'un couteau. Laissez refroidir et faites réchauffer le lendemain car c'est vraiment meilleur comme ça! Une petite salade verte éventuellement à côté et À table!

dimanche 15 octobre 2017

Ma soupe butternut/patate douce et châtaignes




Octobre étant bien entamé, pour moi plus moyen de retarder la saison des soupes. Qu'importent les 25ºC de ce dimanche, je fais de la soupe. Un point c'est tout! Des mois que j'attends de reprendre ma louche et mon blender pour en préparer avec tous les légumes que je trouve. Je ne pouvais plus attendre. Le placard m'a donné l'idée des châtaignes. Je les avais presque oubliées celles-ci. Pourtant j'en ai passé du temps à les ramasser, peler et conserver. Et elles, elles attendaient patiemment que je les utilise, sans rien dire au fond de leur bocal.

Les châtaignes dans la soupe c'est juste top!
Allez, aujourd'hui, les soupes reprennent du service. L'automne ça a du bon finalement!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 30 minutes

Ingrédients pour 4 amateurs de soupe:

- 1 belle patate douce
- 200 g de châtaignes au naturel
- 1 petite courge butternut (environ 400g)
- 2 oignons
- 1 petit poireau
- 5 tranches de poitrine fumée
- sel, poivre
- huile d'olive

Pelez la courge, la patate douce et les oignons. Lavez-les ainsi que le poireau. Ôtez les graines de la courge et coupez la chair en morceaux. Coupez la patate douce en cubes. Émincez les oignons et le poireau. Réservez deux cuillères à soupe de châtaignes.

Faites suer les oignons et le poireau dans une cocotte avec une cuillère à soupe d'huile d'olive, pendant 5 minutes sur feu modéré. Ne laissez pas colorer. Ajoutez ensuite la patate douce et la courge. Mélangez pendant 1 minute. Versez de l'eau à hauteur, portez à ébullition, salez et laissez cuire 20 minutes à petits bouillons. Ajoutez les châtaignes et poursuivez la cuisson 5 minutes. 

Versez les légumes et le bouillon dans votre blender. Poivrez. Mixez finement, goûtez et rectifiez l'assaisonnement. 

Pour le topping:
Faites griller la poitrine dans une poêle sans matière grasse jusqu'à ce qu'elle soit croustillante. Épongez-la sur du papier absorbant puis hachez-la. Concassez les châtaignes réservées. 
Servez la soupe parsemée de miettes de poitrine et de châtaignes.

Variante:
Pour une soupe, plus onctueuse encore, ajoutez une bonne cuillère à soupe de crème épaisse au moment du mixage.
Vous pouvez aussi ajouter une feuille de laurier en même temps que vous versez l'eau.

samedi 14 octobre 2017

Mes chaussons aux prunes et aux poires

Si vous voulez me voir fondre de gourmandise et de plaisir, apportez-moi de bonnes viennoiseries! Je suis complètement accro aux croissants, pains au chocolat et autres chaussons aux pommes. Quand je vais à Paris, j'en mange tous les jours pour le p'tit déj. Pas un jour où je ne rentre dans une boulangerie ! C'est une tradition. Je peux traverser la ville pour aller chercher un bon croissant ou un chausson. 
À Barcelone, si le jambon est divin et la bière toujours fraîche, en revanche question viennoiserie c'est juste la cata! Je suis donc obligé de me faire mes chaussons à moi quand l'envie m'en prend. Je me suis aussi essayé aux croissants et pains choco avec ma copine Raph. 
Aujourd'hui, une vraie envie de chaussons! Comme ça sans prévenir! Alors comme je suis faible, j'ai mis les mains à la pâte!

Préparation: 20 minutes

Cuisson: 10 + 25 minutes (plus le temps de préparer la compote)

Ingrédients pour 6 chaussons:
- 3 poires
- 6 cuillères à soupe de Compote pommes/prunes (si vous avez la flemme d'en faire prenez de la compote de pommes... sans sucres ajoutés)
- 25 g de beurre
- 6 cuillères à café de sucre 
- 1 jaune d'oeuf
- 2 rouleaux de pâte feuilletée

Pelez les poires. Coupez-les en deux dans le sens de la hauteur. Ôtez les coeurs et les pépins. Faites fondre le beurre dans une poêle, quand il mousse déposez-y les poires. Laissez-les cuire 5 minutes de chaque côté ou jusqu'à ce qu'elles soient caramélisées. Réservez.

Avec un bol de 12 cm de diamètre environ, découpez douze disques dans les rouleaux de pâte feuilletée. Versez une cuillère à soupe de compote au centre de la moitié des disques. Étalez-la en laissant une bordure tout autour. Déposez ensuite une moitié de poire sur la compote. Badigeonnez la bordure de jaune d'oeuf. Recouvrez avec un disque réservé. Scellez en appuyant sur le bord. Repliez le bord vers le centre. Avec la pointe d'un couteau réalisez des marques sur le dessus des chaussons. Dorez au jaune d'oeuf et saupoudrez de sucre.

Enfournez dans un four préchauffé à 200ºC. Laissez cuire 25 minutes environ. Les chaussons sont cuits quand ils sont dorés dessus et dessous. Laissez-les refroidir sur une grille.

vendredi 13 octobre 2017

Mes nems à moi (souvenir culinaire du Vietnam)

Comme je vous l'ai raconté dans mon récit de voyage en Asie, au Vietnam je me suis découvert une passion limite obsessionnelle pour les nems. 12 jours dans ce beau pays et autant d'occasions de déguster les Fried Spring Rolls (en anglais dans le texte car en vietnamien je suis un peu limite encore). Une fois par jour (quand ce n'était pas deux), je dévorais quelques nems à pleines dents . Je ne m'en laissais pas. Ils mont presque manqué en Indonésie. 
Je savais en rentrant que tôt ou tard cette obsession reviendrait et qu'à mon tour je m'essaierais aux nems. 
Aujourd'hui, je vous en propose une version toute personnelle. Pas très respectueuse de la tradition parce que je ne peux pas m'empêcher de mettre mon grain de poivre dans les recettes.

Préparation: 25 minutes

Cuisson: 45 minutes en tout

Ingrédients pour 15 nems environ:
- 8 feuilles de pâte filo
- 400g de blancs de poulet
- 3 carottes
- 3 panais
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 1 petit morceau de gingembre (environ 1cm)
- 60 g de vermicelles de riz (dans les épiceries ou rayons asiatiques)
- 40 g de beurre
- 10 brins de coriandre
- 1/2 jus de citron
- sel, poivre
- huile d'olive

Plongez les vermicelles dans un saladier d'eau froide. Laissez-les dans leur bain pendant 5 minutes puis égouttez-les. Oubliez-les dans la passoire pour qu'ils perdent le plus d'eau possible. Détaillez les blancs de poulet en lanières. Pelez et taillez les carottes et les panais en julienne. Pelez et émincez l'oignon, hachez le gingembre et l'ail. Lavez et hachez la coriandre.

Faites revenir les blancs de poulet dans une sauteuse pendant 7 à 8 minutes sur feu très vif. Ne les laissez pas colorer, salez, poivrez et ajoutez le jus de citron en cours de cuisson. Une fois qu'ils sont cuits, placez-les sur une planche à découper, hachez-les grossièrement. Réservez. Faites caraméliser l'oignon dans la sauteuse avec un filet d'huile, sur feu modéré. Il doit être coloré. Réservez. Faites ensuite sauter les carottes et les panais avec une cuillère à soupe d'huile. Salez et poivrez en cours de cuisson, ils doivent rester un peu croquants. Ajoutez la coriandre hors du feu. Réservez.

Coupez les feuilles de pâte filo en deux. Gardez-les à l'abri sous un linge propre car elles sèchent rapidement. Placez une moitié sur une planche. Déposez une petite poignée de vermicelles dans la partie inférieure (celle qui est vers vous). Ajoutez un peu de poulet et du mélange panais/carottes. Terminez par une cuillère à café d'oignon. Rabattez les côtés vers le centre puis roulez en serrant bien. Si la feuille se perce au départ, pas de panique, en roulant la fissure ne se verra plus. Renouveler l'opération avec les reste des ingrédients. 

Faites préchauffer votre four à 180ºC. Faites fondre le beurre et badigeonnez-en les nems sur toutes leurs faces avec un pinceau de cuisine. Placez-les sur une plaque et enfournez. Laissez-les cuire 25 minutes. Servez-les bien chauds avec de la sauce soja. 

jeudi 12 octobre 2017

Mes champignons farcis

Les champignons. C'est un sujet compliqué dans ma cuisine. Moi je les aime, Mr les déteste! Ils m'inspirent, ils le révulsent. Crus et cuits pas moyen de lui en faire avaler. 
Je dois souvent réfréner mes envies culinaires "champignonnesques"...
Sauf quand le monsieur en question part quelques jours. Alors il faut me voir courir chez mes marchands de légumes et jeter dans mon panier tout ce qui est interdit: chou-fleur, fenouil, choux de Bruxelles et champignons. Je reviens ravi avec des idées en pagaille.
Les ingrédients maudits embaument alors ma cuisine pour mon plus grand bonheur.
Aujourd'hui, ce sont les champignons qui entrent en scène pour une première expérience farcie. Un plat testé pour recycler les légumes de mon bouillon express (cf Cappuccino aux champignons). 
Une recette validée par les amis venus dîner ce week-end. 

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 25 + 30 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:
- 500 g de champignons de Paris
- 1 petite branche de céleri
- 1 carotte
- le vert d'un poireau
- 1 oignon
- 2 gousses d'ail
- 50 g de jambon sec (facultatif pour une recette végétarienne)
- 2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
- 5 cl de vin blanc
- 4 cuillères à soupe de parmesan râpé
- sel, poivre
- huile d'olive

Si vous n'avez pas les légumes déjà cuits: pelez la carotte, effilez le céleri. Lavez-les ainsi que le vert de poireau. Séchez-les et taillez-les en tout petits dés. Pelez et hachez l'oignon et les gousses d'ail. Hachez le jambon au couteau. Ôtez les pieds des champignons. Rincez les têtes rapidement.

Faites suer l'oignon et l'ail dans une poêle avec une cuillère à soupe d'huile pendant 5 minutes sur feu modéré. Salez et poivrez. Réservez. Faites ensuite revenir la carotte, le céleri et le poireau avec une cuillère à soupe d'huile, sur feu un peu plus vif. Laissez revenir 10 minutes en remuant souvent. Si les légumes attachent, Versez un fond d'eau. Ils doivent être tendres. Salez et poivrez en cours de cuisson. Ajoutez oignon/ail aux légumes. Versez le vin blanc et laissez évaporer. Ajoutez la crème, mélangez. Laissez épaissir 2 minutes. Réservez. Ajoutez le jambon et le parmesan hors du feu.

Préchauffez votre four à 180ºC. Garnissez les champignons avec une petite cuillère. Placez-les au fur et à mesure sur une plaque légèrement huilée. Enfournez et laissez cuire 30 minutes. Vérifiez la cuisson des champignons. Servez-les chauds. 

mercredi 11 octobre 2017

Ma tartine à la ratatouille

Après Thierry Hazard et Barbara, aujourd'hui j'invite Étienne Daho pour me tenir compagnie pendant que je cuisine. Il faut que je vous dise qu'en fait je vis en musique. J'ai toujours des chansons (en plus de mes recettes) dans la tête. Et ce depuis que ma maman m'a fait découvrir la musique.
Quand j'étais petit, nous écoutions de la musique tous les soirs en rentrant à la maison, après les devoirs et avant le dîner. Et nous chantions en choeur sur nos tubes préférés. Si depuis mes goûts ont bien évolué, la musique garde une place importante dans ma vie et c'est souvent en musique que je cuisine. 
Quand je poste une recette, j'ai souvent des paroles de chanson qui me viennent à l'esprit. Aujourd'hui, une chanson de mon idole de toujours: Daho. Une chanson qui évoque l'été sans fin. Une chanson de circonstance car aujourd'hui, à Barcelone c'est l'été. On a même l'impression qu'il ne va jamais s'arrêter.
Une chanson qui se prête parfaitement à la recette du jour qui sent bon les vacances et la chaleur de l'été. Une tartine idéale pour recycler ce fond de ratatouille qu'on a tous vu traîner un jour au fond d'une boîte dans le frigo.

Préparation: 10 minutes (si vous avez déjà la ratatouille)

Cuisson: 10 minutes

Ingrédients pour 1 tartine:

- 4 cuillères à soupe de Ratatouille (maison)
- 1/2 boule de mozzarella
- 1 tranche de jambon espagnol
- 1 cuillère à soupe de feuilles de thym et de basilic mélangées
- 1 cuillère à soupe d'huile d'olive
- 1 belle tranche de pain au levain
- poivre du moulin

Si vous n'avez pas de ratatouille déjà faite, vous pouvez aller jeter un oeil à ma recette Ici.

Préchauffez votre four en position grill. Lavez, séchez les herbes. Égouttez la mozza puis taillez-la en petits dés. Détaillez le jambon en fines lanières.

Badigeonnez le pain d'huile d'olive. Enfournez sur une grille et laissez dorer 2 minutes. Étalez la ratatouille sur le pain. Ajoutez la mozza sur le dessus. Remettez au four le temps que le fromage gratine.

À la sortie du four, parsemez la tartine de jambon et d'herbes fraîches. Donnez un tour de moulin à poivre. Servez! Quelques feuilles de salade et voici un déjeuner prêt à être avalé!

Ps: Pour les cuisiniers/cuisinières mélomanes, la chanson en question s'appelle San Antonio de la Luna.
Moi qui ne suis pas très tartine, j'ai déjà une autre recette mais c'est une autre histoire! Rendez-vous le 27 octobre pour la découvrir(ça c'est du teaser ou je ne m'y connais pas!)

lundi 9 octobre 2017

Ma confiture figues et fruits secs (recette nostalgique)

Quand je pense confitures, je revois ma mamie normande debout devant son fourneau, en blouse, droite comme un i. Je sens encore le parfum des fruits qui cuisent. Je revois les pots refroidir, retournés sur la table recouverte de toile cirée. Et puis j'entends ma mamie quelque temps plus tard demander à la voisine venue boire un café au moment où les petits enfants prennent le goûter : "Voulou une tartaine?"
Cette phrase en patois, je l'ai entendue des dizaines de fois. Il ne fallait pas me la répéter. Moi j'avais toujours envie d'une tartine (au désespoir de ma maman qui me récupérait à la fin des vacances un peu plus dodu qu'elle ne m'avait laissé au début). Cette fameuse "tartaine", pain, beurre et confiture c'était le meilleur goûter du monde entier! Je n'en aurais pas voulu d'autre pour un empire. Mordre dans cette grosse tranche de pain croustillant, sentir le goût du beurre frais et sentir la confiture dégouliner sur les doigts, c'était le nirvana pour moi petit garçon citadin. Mes vacances en Normandie étaient alors les plus belles que je pouvais avoir. Après avoir avalé ce goûter magique, j'étais plein d'énergie pour continuer mes aventures. Je repartais en courant chasser les bêtes à persil, arracher les ailes des mouches, attraper des grenouilles ou faire pour la millième fois le tour de la rue à vélo.
Les confitures sont donc toujours pour moi, un morceau de mon enfance qui reprend vie quand je les prépare.

Préparation: 15 minutes

Cuisson: 15 minutes

Repos: une nuit

Ingrédients pour 5 pots:
- 1,5 kg de figues bien mûres
- le jus de 2 citrons
- 60 g de fruits secs mélangés (noisettes, noix et amandes effilées)
- 800 g de sucre

Jour 1:
Lavez et séchez les figues. Équeutez-les puis coupez-les en quartiers. Placez-les dans un saladier. Faites torréfier les fruits secs 10 minutes dans un four préchauffé à 180ºC. Remuez une ou deux fois en cours de cuisson. Concassez-les et ajoutez-les aux figues. Versez le jus des citrons. Ajoutez le sucre. Mélangez bien. Couvrez le saladier avec du film transparent et laissez reposer jusqu'au lendemain.

Jour 2 :
Lavez puis stérilisez les pots et les couvercles. Je vous laisse aller voir ma technique ICI.

Préparez votre matériel de confiture: 2 petites assiettes (dont une que vous placez au congélateur), une écumoire, une cuillère en bois, une petite cuillère et une louche.

Versez le contenu du saladier dans une cocotte. Portez à ébullition sur feu assez vif. Écumez. Dès le premier bouillon, baissez le feu. Laissez cuire 15 minutes environ. Pour vérifier la cuisson, versez une goûte de confiture sur l'assiette froide. Si la goutte se fige aussitôt c'est cuit, si elle coule très vite, prolongez la cuisson. Plus vos figues sont mûres, plus la cuisson est rapide. 
Dès que la confiture est prête, versez-la dans les pots à l'aide de la louche. Fermez les pots aussitôt et retournez-les. Laissez-les refroidir ainsi retournés. 

Quand ils sont à température ambiante, vous pouvez les ranger.

dimanche 8 octobre 2017

Et la marraine de la prochaine Bataille Food est.... (post à suspense!)




























Ça y est c'est fini. Quoi? L'été? Mais non. Pour une fois je vous laisse tranquilles avec mes préoccupations météorologiques. Non ce qui est fini c'est la Bataille Food, 49ème du nom. Celle que j'ai eu l'honneur de parrainer. Tout ça grâce à deux personnes:
- Justin du blog TheGarden-Of-Delights qui m'a choisi pour une histoire de Pâte à tartiner choco/noisette
- Jenna du blog Bistro de Jenna, la marraine des marraines (et des parrains aussi) puisque c'est elle qui a initié le concept de la Bataille Food.

Mercredi, je suis donc allé me balader de blog en blog pour voir ce que les cuisiniers/ères participant(e)s avaient fait pour le thème que j'avais choisi: "Par ici la bonne soupe!"
Moi qui suis fan absolu de soupe, j'avoue avoir été servi et même bien servi. Je me serais bien posé quelques minutes dans chaque cuisine pour goûter quelques cuillères de chacun des soupes proposées.

Mais il en est une qui a retenu mon attention plus que les autres. Une recette à laquelle je n'aurais jamais pensé. Une belle surprise. Et j'adore les surprises! Encore un peu de patience. Oui je joue avec le suspense et les nerfs des lecteurs/lectrices.

Merci à tous(toutes) pour votre participation! Merci pour tous les petits mots et les commentaires chouettes laissés sur le blog. Merci de m'avoir suivi louche et soupière à la main!
Si vous souhaitez vous aussi aller jeter un oeil sur les recettes, cliquez sur le lien ci-dessous:
#BatailleFood49

Et maintenant, voici le moment tant attendu, l'annonce de la prochaine marraine. Sa soupe coco et ses croûtons cookies m'a fait fondre. C'est donc avec gourmandise que j'ai demandé à Nathalie du blog Une cuisine pour Voozenoo d'être celle qui annoncera le prochain thème. Elle accepté avec joie. Je vous laisse donc entre de bonnes mains! Rendez-vous très bientôt chez elle pour savoir à quelle sauce nous allons devoir cuisiner pour la Bataille nº50!

soupe coco et ses croûtons cookies

samedi 7 octobre 2017

Ma quiche aubergine et coriandre (dernière recette estivale)

À quel moment peut-on dire que l'été est fini et bien fini? Le jour de l'équinoxe? Le premier jour où l'on met une veste pour aller travailler? Le jour où les températures chutent l'après-midi? Le premier week-end où on se dit que la plage on oublie avec ce vent trop frais? Le jour où Dolors apporte ses premières courges? Le jour où les tomates ne sont plus aussi rouges? Ou le jour où en cuisine la dernière aubergine passe à la casserole?
Peut-être un peu de tout ça. Finalement l'automne prend place peu à peu dans la ville, dans la vie et dans la cuisine. 
Aujourd'hui, je crois que je vais laisser partir l'été pour accueillir vraiment l'automne. Donc aujourd'hui, je me fais plaisir avec cette super quiche aubergine/coriandre. 
Une question subsiste: vais-je vraiment tomber en automne pour de bon à partir de maintenant? Pour le savoir je vous donne rendez-vous demain!

Préparation: 30 minutes

Attente: 1 heure

Cuisson: 1 heure

Ingrédients:

Pour la pâte brisée:
- 250 g de farine tamisée
- 125 g de beurre froid, coupé en morceaux
- 1 jaune d'oeuf
- 5 g de sel
- 5 cl d'eau

Pour la garniture:
- 3 belles aubergines
- 1 bouquet de coriandre
- 1 oignon
- 1 gousse d'ail
- 4 oeufs
- 4 cuillères à soupe d'huile de coco
- 15 cl de crème de coco
- 3 cuillères à café de curcuma
- 2 cuillères à café de curry
- 2 cuillères à soupe de parmesan râpé
- sel, poivre

Préparez la pâte:
Placez la farine dans un saladier. Dissolvez le sel dans l'eau et ajoutez-y le jaune d'oeuf. Mélangez. Versez le liquide dans la farine. Mélangez le tout. Ajoutez le beurre. Mélangez sans trop insister. Arrêtez dès que vous pouvez former une boule. Enveloppez-la dans du film alimentaire et placez au frais pour 1 heure minimum.

Préparez la garniture:
Lavez, séchez les aubergines et la coriandre. Ôtez les pédoncules et coupez la chair des aubergines en petits dés. Séchez et hachez la coriandre. Pelez et hachez l'oignon et la gousse d'ail puis faites-les suer dans une poêle avec un cuillère à soupe d'huile, sur feu modéré pendant 6 à 7 minutes. Réservez. Faites ensuite cuire les aubergines avec l'huile restante, à la poêle sur feu vif. Si le tout attache un peu, versez une cuillère à soupe d'eau. Ajoutez les épices, salez et poivrez en cours de cuisson. Les dés d'aubergine doivent être bien tendres. Ajoutez la coriandre, mélangez et poursuivez la cuisson pendant 1 minute. Laissez refroidir.

Montage de la quiche:
Faites préchauffer votre four à 180ºC.
Abaissez la pâte sur votre plan de travail légèrement fariné. Placez-la dans un moule à tarte. Réservez au frais. Dans un saladier, battez les oeufs et la crème. Salez et poivrez. Ajoutez-y le mélange aubergine/coriandre. Laissez reposer 5 minutes. Versez le tout sur le fond de tarte. Égalisez la surface avec une spatule. Enfournez et laissez cuire 45 minutes environ. La quiche est cuite quand la pâte est dorée et l'appareil ne tremble plus au centre.
Attendez un petit moment avant de déguster la quiche.

vendredi 6 octobre 2017

Mes bucatini d'automne

Il automne à pas furtifs
Il automne à pas feutrés
Il automne à pas craquants

Aujourd'hui, nous sommes loin de Thierry Hazard et ses chanson légères. Aujourd'hui, c'est Barbara que j'ai dans la tête. Ma cuisine est comme moi, elle peut passer du coq à l'âne, ou du Jerk à l'Aigle Noir sans passer par la case départ.
Ma recette du jour me suit depuis plusieurs semaines, du genre des "qui ne me lâchent" et me tirent du sommeil au milieu de la nuit en me demandant de les cuisiner.
Il ne manquait qu'un ingrédient: la sauge, difficile à trouver en ces temps de changement de saison. C'est Mr R qui est venu à la rescousse. La recette a pu sortir de mon cerveau culinaire pour rentrer dans mes casseroles au son de la musique de Barbara.

Préparation: 30 minutes

Cuisson: 45 + 10 + 10 minutes

Ingrédients pour 4 personnes:

- 1 kg de courge butternut
- 40 g de bacon
- 45 g de noix
- 3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
- 4 cuillères à soupe de parmesan râpé
- 2 cuillères à soupe de feuilles de sauge
- 300 g de bucatini
- 30 g de beurre
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- sel, poivre

Coupez la courge en deux. Ôtez les graines et les filaments. Salez et poivrez chaque moitié et arrosez d'huile d'olive. Enfournez dans un four préchauffé à 180ºC. Laissez cuire 45 minutes environ. Vérifiez la cuisson avec la pointe d'un couteau. Prélevez la chair avec une cuillère à soupe. Placez-la dans une poêle et faites sécher pendant quelques minutes en remuant avec une cuillère en bois. Quand la courge est devenue une purée assez sèche, mixez-la finement. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. 

Faites griller le bacon à la poêle pour qu'il devienne croustillant. Épongez-le sur du papier absorbant et hachez-le finement. Hachez les noix. Faites fondre le beurre dans la poêle. Quand il mousse, ajoutez-y les feuilles de sauge et laissez-les frire pendant 3 à 4 minutes en les retournant. Surveillez pour qu'elles ne brûlent pas. Épongez-les sur du papier absorbant. 

Faites cuire les pâtes en suivant les indications sur le paquet. Pendant ce temps, faites réchauffer la purée de courge à la poêle. Prélevez 60 ml d'eau de cuisson des pâtes et versez-les petit à petit sur la purée. Mélangez bien. Ajoutez la crème et le parmesan à la purée. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement. Égouttez les pâtes. Versez-les directement dans la sauce. Mélangez pendant 30 secondes.

Répartissez les pâtes dans les assiettes et parsemez de bacon et de noix. Ajoutez quelques feuilles de sauge frites. Donnez un tour de moulin à poivre et servez vite vite vite car les pâtes n'attendent pas.